Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

De mon village, le  13 avril 2012

Chers Amis d'Arts et Lettres,

   

                    
                      

          

Ce soir, une question me traverse  l'esprit :  La lettre est-elle encore utilisée comme canal de communication et, si oui, sous format papier , existe-t-elle toujours ?  

    

 

Avec mes 37 ans de vécu, je constate que les canaux de communication ont évolué drastiquement depuis l'apparition du gsm et ensuite d'Internet avec ses possibilités multiples de s'échanger des informations, des messages plus intimes voir des mots d'amour. Oh... Les mots d'amour... Tout un sujet !

 

         

Personnellement, je suis née avant Internet. J'ai donc encore connu le monopole du courrier reçu dans la boîte aux lettres et l'échange de cartes postales pour les voeux et les vacances, les timbres à acheter régulièrement à la poste et le glisser de l'enveloppe dans la boîte aux lettres, relais postal du coin de la rue. Cependant, l'évolution semble s'accélérer... Depuis dix ans que j'habite dans mon village, j'observe qu'une boîte a été supprimée et d'autres suivent régulièrement un peu partout dans ma région, handicapant fortement les personnes âgées... Sans parler de cette "fracture numérique" liée à la généralisation des échanges commerciaux via Internet qui touche une tranche de la population variable d'un pays à l'autre et qui commence à compliquer quelque peu les démarches administratives de ces personnes... Derrière les statistiques se cache leurs regards.

     

   

En ce qui concerne mon courrier, j'envoie toujours des cartes postales de voeux et de voyages. J'écris également des lettres pour le plaisir du toucher papier, du stylo qui glisse pour dérouler l'écriture d'une tranche de vie et de la saveur du sourire imaginé sur le visage aimé. J'aime les poster ou les donner en cadeau au proche avec cette recommandation : "A lire quand tu en auras le temps et la disponibilité".

    

      

Bienheureuse, je reçois encore lettres et cartes postales que je conserve dans une boîte à chaussures, rebaptisée simplement "boîte à souvenirs". J'ai toujours une réserve (certes plus réduite) de timbres à la maison pour transmettre mes réponses.

    

      

Suis-je donc un dinosaure, le presque dernier Mohican d'un clan en voie de disparition ?

   

       

Je ne pense pas. Inscrite dans mon époque, j'utilise les mails, écrits généralement en format lettre, et les sms, messages courts demandant d'aller à l'essentiel. Cependant, le sms reste, à mes yeux, un échange plus technique, informatif, pragmatique, professionnel  ou un petit mot d'attention rapide (sorte de "coucou" à un proche)...

  

        

Mon blog personnel, ensemble de billets et non de lettres (quoique ce format puisse se rencontrer aussi lors d'un message à mes lecteurs par exemple), est un espace de création merveilleux qui me permet de partager mes écrits.

   

      

Voilà en quelques mots le résumé de ma sphère de communication et de mon attachement à la lettre dont je perdure l'utilisation tant que...  les timbres-poste existeront ! 

   

      

Et vous, écrivez-vous encore des lettres ou des cartes postales ? Quels canaux informatiques privilégiez-vous dans vos échanges ? Avez-vous l'occasion de recevoir encore - je ne parle pas des factures - ces missives-objets qui font vibrer les liens bien plus qu'un tapotement de clavier ?

   

           

Je vous laisse, j'ai du courrier qui m'attend.

 

       

Dans l'impatience de découvrir vos réponses, je vous souhaite un beau week-end.

 

     

             

Sandra...  qui vous dit à bientôt.

    

  

      

P.S. Un petit rajout de dernière minute : Je constate, sans être sociologue, que le mail , cette lettre moderne, a peut-être donné un nouveau souffle aux échanges écrits. J'estime, pour ma part, que les sms ont ouvert en premier la brèche du retour à l'écrit suivi d'Internet par tous ses réseaux et canaux confondus. Ces supports ont aussi modifié l'écrit introduisant des phonétiques et des symboles pour réduire les messages et permettre une plus grande immédiabilité dans les échanges. Un langage que j'avoue maîtriser peu, ne le pratiquant pas... lol   ;-)

Vues : 4046

Y répondre

Réponses à cette discussion

Bonjour Sandra

 

Il faut à mon sens envisager que la nécessité, le besoin et l’envie de communiquer avec les autres diffère d’une personne à une autre, que tout ça peut évoluer, changer au cours d’une vie, envisager aussi que chacun a des capacités plus ou moins bonnes d’utiliser à bon escient les moyens qui sont à notre disposition aujourd’hui. Je pense que l’époque se leurre beaucoup, énormément sur l’efficacité des moyens de communication d’aujourd’hui, et pour régler de petites choses, et pour améliorer les relations humaines. Je peste d’ailleurs souvent contre cette société de l’inefficacité, d’une bureaucratie où plus personne n’est responsable de quoique ce soit. Mais au demeurant, je revendique ma liberté de choisir ce qui me convient, le moyen qui me semble le plus efficace pour régler tel ou tel problème, les emmerdes qui ne manquent ou pour parler à mes proches, mes amis, à mes pareils quand ça me paraît nécessaire …

 

Bonne journée. Amitiés. Gil

Cet été, maman pourquoi envoies-tu des cartes postales (que je peins)........c'est plus actuel dit Christian mon fils ainé.....

....Pour partager un moment de bonheur; laissez une trace, pour leur dire combien je suis présente malgré mes voyages

 les écritures fixent les moments présents, écoulés.........les médias d'aujourd'hui survolent-ils l'essentiel de fixer une pérennité?

 Ecrire; trouver tous ces mots fixés sur papier, sont toutes ces petites graines qu'on envoie et qui laisse "une pensée fixée, partagée" lors du moment présent.

 Love.  

Répondre à la discussion

RSS

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation