Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Sur une réflexion de  Suzanne Walther-Siksou,  dont j'aime la poésie et que je ne puis  m'empêcher de tutoyer...que faire ?

Et pourtant...

N'est-ce pas ce clavier, cette virtualité de la toile, qui me donne cette audace ?

Ô jamais je n'oserais dans la vie courante !

 

À mon amie Liliane Magotte


Maintenant que l’on se tutoie,

dés le moment que l’on se voit,

pourtant pour la première fois,

il ne s’agit plus de rapports

de sentiments et de tendresse.


Quand à tout venant, on dit tu,

même le vous, voulant dire tu,

ne nous paraît plus émouvant.


Avons-nous raison ou bien tort

de nous confondre à la jeunesse,

en abandonnant les nuances

et, du beau-parler, l’élégance?


En deviendrons - nous plus humains,

plus prompts à partager, demain?


Suzanne Walther-Siksou

1/1/2001

 

Chère Suzanne,


Quelle saine et juste réflexion...

Je vais en faire une discussion !

Le tu, le vous, quelle importance,

Quand l' amitié est une chance.

 

Le respect dû au grand âge

Donne le vous, un bel hommage,

La jeunesse rit, et aplanit

Les différences , tout est uni.

 

Le tu, le vous, les sentiments,

L'amour , la joie,  les bons moments,

Chacun y trouve son p'tit bonheur,

Pour le pire ou pour le meilleur.

 

Liliane

 

Vues : 2300

Y répondre

Réponses à cette discussion

Merci Rebecca pour ce merveilleux texte, beaucoup de regret, oui, nous avons beaucoup de regret lorsque nous évoquons la disparition du vous.



Rébecca Terniak a dit :

Le TU tue

Le vouvoiement aimé

Si je l'ai quitté tantôt, ami d'élection, ne m'en veuillez pas

Les autres autour de nous avaient établie d'autre loi

Et à la longue des mois passés, ils ont eut raison de moi.

Sans cesse, mon usage  me faisais taper sur les doigts.

Le VOUS doux et soyeux

qui nous rendait heureux

Voyez, je l'ai gardé tant que j'ai pu comme passerelle tendre

pour de l'un à l'autre nous faire entendre ... comprendre.

Je l'aimais tant pour vous, il était attention, douceur

un modulé qui inspirait et enchantait mon cœur.

Pour votre âme si délicate et claire, il était pure caresse

un touché fin et délicat de très grande tendresse.

Il  parle encore en moi et quand nous serons seuls

- Si un jour vient que c'est ce que tu veuilles -

Et enfin réunis dans notre douce approche,

Sois confiant, il reviendra murmuré sa distance si proche.

Mais peut être aimerons nous sauter

pleins de légèreté et gaieté

de l'un à l'autre, en toute complicité !

Un beau billet sur le sujet de Rebecca Terniak

http://artsrtlettres.ning.com/profiles/blogs/le-vouvoiement-aim?xg_...

 

Je trouve que vouvoyer est de mise tant qu'on est loin de la familiarité de l'amitié, le vous implique distance alors que le tu rapproche, mais le respect est de rigueur dans toute relation qui se respecte et se veut durable. Dans le virtuel on a l'habitude de se dire après un certain temps: "et si on tutoyait" car on se sent plus à l'aise.

Le virtuel a changé les relations entre les gens, et que dire de la télévision ?

Lorsque Bob me tutoie dans son reportage sur ActuTV, je suis décontenancée lorsqu'il s'agit de le contrarier, de lui dire " non, je ne suis pas d'accord " ! J'admets très facilement qu'il me tutoie car je suis plus jeune , mais au moment où je dois lui répondre et le tutoyer,, les problèmes se posent, la caméra s'arrête de tourner, il faut recommencer .

Pourquoi ?

Si adepte du tutoiement dans le virtuel, je n'arrive pas à tutoyer lorsque je suis en face de la personne, question d'éducation. En revanche, les petites confidences s'installant, j'y arrive. L'âge est un frein, le pouvoir aussi.

Reportage ActuTv

 

 

J' interviens rarement, sinon jamais, dans les débats, faute de temps et aussi un peu de peur d'y mettre le petit doigt, puis de voir le bras entier passer à la trappe...

Dans ACTU-tv, le tutoiement est quasi de mise. Sans doute parce que le titre de l'émission est "Nos amis et les amis de nos amis". Parfois, rarement, les personnes interviewées s'étonnent et se demandent sur quel genre de gugusses elle sont tombées.

Puis elles se rendent compte qu'on a soigneusement préparé nos interventions et étudié leurs dossiers à fond, ce qui est aussi une marque de respect.

En outre, comme je suis autant néérlandophone que francophone, j'ai déjà tendance à dire tu, le vous étant très peu employé en flamand.

Je maintiens. Mais si quelqu'un s'en trouve offusqué ou gêné, on passe au vouvoiement, souvent au détriment de la séquence qui risque de devenir pompeuse.

Bref du pour et du contre

 

 

Merci Bob je suis ravie que tu aies pris le temps de répondre.

Tu as tout à fait raison, je me suis rendue compte lors de l'interview que tu connaissais le sujet, et il est vrai qu'il est plus aisé de se livrer à travers le tutoiement à partir du moment où l'on a dépassé la barrière de la timidité et de la mise en confiance réciproque.

Car il s'agit bien de réciprocité.

Tu prouves par ton témoignage que le débat est toujours ouvert, et d'actualité.

Bonne journée !

 

Je suis d'accord avec Bob ,j 'ai déjà donné mon avis sur le sujet, et bien sur en accord aussi avec toi  je suis  . A 50% de   (Belgitude) je suis ( rires )   j'ai remarqué le tutoiement facile de la part des Belges j'en suis ravi ,mes autres  50 %  sont du sud -ouest de la France  où l'on se tutoie facilement  mais cela  n'exclue pas la déférence et le respect entre les interlocuteurs . Si je remarque une réticence et bien je n'insiste pas   .

J'ai beaucoup travaillé    dans les pays Africains Francophones où je crois que le vous n'existe pas ( sauf dans les relations de travail ) et encore...... bien  on pourrait écrire des pages à ce sujet

       Bonne soirée !

    .

 

C'est en rapport d'amour ou de respect , que le vouvoiement est précieux...

Le pratiquer relève de la belle intention de laisser l'autre affirmer sa valeur dans ce rapport....entretenant ainsi une douce intensité dans la relation...

Le tutoiement reste  simplement une aisance de communication.

Bonjour à tous !

Je relis de temps en temps ces commentaires , toujours d'actualité, ce débat , nous le vivons quasi chaque jour...

De nouveaux collègues de travail, les amis des amis....

A chaque fois une remise en question !

LE VOUS

D’une douce vague voguant vers l’infini

Qui, aimante tout autour de lui

L’enveloppe et l’entoure,

D’un voile de velours,

Offrant par chaque souffle la litanie

D’un cœur qui s’avoue et se révèle épris …

Le VOUS préserve mystère et tendresse

Pour parler à l’Aimé dans une caresse,

Gardant insondables les profondeurs de son être,

Il ne le réduit pas au connu apparent de ses contours

Gardant secrètes les intimités sacrées de l’amour.

Mais parfois

Plus de loi

Imposée.

Irrésistible s’impose le TU confidentiel

Quand l’âme parle de si près à son Aimé

En une si poignante urgente intimité

Où terre se transcende et touche le ciel.

Quand se fondent les âmes en osmose

Et en toute nudité se confient

Pour s’offrir et se révéler,

Le TU chuchoté, elle ose.

Superbe ! Rebecca, cela respire le vécu !

Seule une personne aimante peut ressentir si fort l'intensité de ce tu murmuré....

La vies est alors très belle...



Rébecca Terniak a dit :

LE VOUS

D’une douce vague voguant vers l’infini

Qui, aimante tout autour de lui

L’enveloppe et l’entoure,

D’un voile de velours,

Offrant par chaque souffle la litanie

D’un cœur qui s’avoue et se révèle épris …

Le VOUS préserve mystère et tendresse

Pour parler à l’Aimé dans une caresse,

Gardant insondables les profondeurs de son être,

Il ne le réduit pas au connu apparent de ses contours

Gardant secrètes les intimités sacrées de l’amour.

Mais parfois

Plus de loi

Imposée.

Irrésistible s’impose le TU confidentiel

Quand l’âme parle de si près à son Aimé

En une si poignante urgente intimité

Où terre se transcende et touche le ciel.

Quand se fondent les âmes en osmose

Et en toute nudité se confient

Pour s’offrir et se révéler,

Le TU chuchoté, elle ose.

Et du Vous avant tout !

Répondre à la discussion

RSS

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation