Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Le concours Reine Elisabeth (75 ans d’existence ) session de violon 2012, session piano 2013

                                88 candidats  acceptés pour la première épreuve de cette session de violon 2012

 

 En 2012, le Concours Reine Elisabeth fête ses 75 ans d’existence ! A l’origine, en 1937, il est connu sous le nom de Concours Eugène Ysaÿe mais en 1951 la Reine Elisabeth lui prêta son nom. Cette formidable organisation s’appellera désormais le Concours Reine Elisabeth. A ce jour, cet événement musical reconnu internationalement soutient encore et toujours les jeunes artistes, musiciens et compositeurs.

 En raison du nombre de désistements, 78 candidats (39 femmes - 39 hommes - 28 nationalités) se présenteront dans l'ordre de leur ordre de passage que vous pouvez trouver sur le site:

http://cmireb.be/cgi?usr=hxseaujq8s&lg=fr&pag=1692&tab=...

Vous trouvez leur ordre de passage en première épreuve et un aperçu de leurs nationalités en cliquant ici

 

PREMIÈRE ÉPREUVE - 30.04 > 05.05.2012 > Cliquez ici...

Programme à interpréter par les candidats Le jury fera son choix parmi les oeuvres suivantes présentées par le candidat :

- la Sonate en sol mineur, la mineur ou ut majeur de J.S. Bach,

- le premier mouvement du Concerto en ré mineur de R. Schumann,

- trois Caprices de N. Paganini.

DEMI-FINALE - 07 > 12.05.2012 > Cliquez ici...

> 15:00 & 20:00 - Studio 4 Proclamation des 12 finalistes le samedi 12 mai en fin de soirée.

Vues : 1869

Y répondre

Réponses à cette discussion

lundi 11 juin 2012

Ce soir, sous la baguette de l’immense AUGUSTIN DUMAY, trois des six lauréats du Concours Reine Elisabeth nous offrent leur rêverie musicale  lors du prestigieux CONCERT DES LAUREATS.

Au programme :

- Concerto Nr 5 en la majeur KV 219 de Wolfgang Amadeus Mozart, soliste :  Tseng Yu Chien

- La sonate « Le trille du Diable » en sol mineur de Giuseppe Tartini, soliste : Esther Yoo

- Tzigane (arr. David Walter) de Maurice Ravel, soliste :  Artiom Shishkov

- Poème opus 25 d’Ernest Chausson, soliste : Artiom Shishkov

- Fantaisie sur des thèmes de Carmen de Franz Waxman, soliste : Esther Yoo

Tsen Yu-Chen, 5e lauréat, voltige tranquillement dans les parfums du  concerto de Mozart, cisèle de très belles sonorités. C’est un morceau de bravoure, exécuté avec finesse et maestria. Il alterne intimité et vaillance. Son adagio est plein de légèreté et  il se laisse parfois prendre à la confidence avec le Chef d’Orchestre avant de développer son dernier solo à la façon d’un hommage à la jeunesse éternelle… et invincible ? Même les cors ont été convaincus ! On ressent une sollicitude profonde dans la conduite enveloppante d’AUGUSTIN DUMAY qui entraîne les solistes par-dessus son épaule, comme un premier de cordée puis les laisse à leurs soli avec le respect profond qu’il éprouve pour les jeunes talents.  Bonheur de magister.

L’apparition d’Esther Yoo, 4e lauréate,  dans sa divine robe de  mousseline rouge Carmen cause des remous. La sonate pour violon  de Tartini  qu’elle présente est tout de suite habitée par ce qui fait la beauté et l’intelligence à la fois.  Joyeuse,  elle s’échappe dans des acrobaties ludiques. Le deuxième mouvement mélange majesté et tendresse. Sa virtuosité pétulante emballe des rythmes pressés pour se fondre à nouveau dans des vagues ralenties qui semblent chercher le sens intime des choses. Plusieurs reprises aussi vivantes que  des poissons volants alternent avec la houle romantique profonde, brodée de Ralentandi très étudiés. L’intention poétique est présente, ce qui caractérise un grand violon.  Et la fin est une dentelle d’écume suspendue à la vague qui virevolte en solo devant un public subjugué.

Voici enfin Artiom Shishkov, 6e lauréat dans Tzigane de Ravel. La première phrase est une longue incantation pathétique énoncée… passionnément. Elle se termine sur un souffle qui jette aussitôt des murmures  dans la harpe sertie au cœur de l’orchestre. Reprise tendre qui a tout des souffrances du jeune Werther. Dans la douceur exquise d’une nuit musicale s’élève un chant d’oiseau grave. La harpe aussitôt fait naître une forêt enchantée. Il y a l’apparition de danses autour du feu des violons. Le soliste rend son couplet plus festif. Celui-ci s’éclate en pizzicati miroitants. La joie est communautaire et le violon-étoile, pris de joie, se livre au bonheur de la musique. Le public exulte.

Après la pause, c’est encore Artiom Shishkov qui joue le  Poème opus 25 d’Ernest Chausson Il attend que les profonds roucoulements de cordes repris à l’octave s’estompent pour nous emmener dans une complainte vibrante, reprise par les respirations profondes du tapis de violons. Multes modulations s’enchaînent avant le premier accord. Etonnant. Puis le soliste reprend son chant rhapsodique qui se répercute en mille éclats de sonorités lumineuses. Le plateau musical gonfle comme un gâteau vivant. Cela tremble du côté des violoncelles pendant la progression ascensionnelle du thème. Libération de la mélodie qui s’élève vers des cimes … et plane. C’est tout. C’est beau.

Acclamée encore, Esther Yoo revient pour interpréter les envolées de Carmen. Le visage  concentré à l’extrême, c’est tout à la fois:  la  fièvre de l’exaltation personnifiée, la facétie, la versatilité, la détermination splendide, le tonus musical et le sentiment d’immortalité. … invincible Jeunesse ?

"La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée" disait Platon.

Une pensée pour vous donc, MADAME qui fêtez ce jour vos 84 ans en même temps que la jeune lauréate, et le 75e anniversaire du concours Reine Elisabeth. Vous, fidèle à la Belgique, fidèle à vos engagements culturels et sociaux. Vive la reine cinquième des Belges ! Coïncidence ou rêverie ? C’est ce soir qu’Esther Yoo fête aussi ses dix-huit ans.  L’orchestre entonne le « Happy Birthday » de circonstance,  repris par le public et, cerise sur la magnifique pièce montée qu’est ce concert, voici Navarra suite espanola, dédié tout particulièrement à la Reine. Les trois lauréats se retrouvent sur l’avant-scène et joignent leurs violons, jouant  à l’unisson. L’orchestre ajoute le souffle chaud de l’Espagne et  de mystérieuses castagnettes. C’est la feria ! Tous debout, les cœurs et les mains se joignent dans des applaudissements généreux et la Reine rejoint la liesse, du bord de sa loge royale. 

Le Concert de Clôture du Concours Reine Elisabeth 2012, le 14 juin au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles

 

Il était une fois une Sonate  en trois mouvements : Allegro appassionato, Moderato cantabile et Orlando furioso. Ou la construction en trois parties de ce mémorable concert donné à la salle Henry le Bœuf , salle comble, devant la famille royale en conclusion du prodigieux concours de violon Reine Elisabeth 2012 dont c’est la 75e édition. Trois concurrents extraordinaires: une Amazone Coréenne bleue, un Prince Japonais et un Titan de Russie. Jouer c’est se surpasser. C’est ce que les trois jeunes artistes ont fait, tenant en haleine un public captivé. Trois concerti monumentaux sous la baguette virevoltante de Michel Tabachnik, musicien éclairé débordant de vitalité. Au Programme :

- Concerto Nr 1 en sol mineur op 26 de Max Bruch, soliste: Shin Hyun Su, troisième lauréate

- Concerto  en mi mineur opus 64 de Félix Mendelssohn, soliste: Narita Tasuki, deuxième lauréat

- Concerto  en ré majeur opus 35 de Tchaikovsky,  soliste: Andrey Baranov, premier lauréat

Allegro Appassionato

Shin Hyun Su assume un phrasé incisif qui tranche avec le puissant murmure de l’orchestre que Michel Tabachnik conduit avec une  souplesse virevoltante. Le voilà, tempérant les cors anglais, insufflant du  recueillement avant la vague passionnelle qui précède le premier solo de la tragi-musicienne. Celle-ci, Tantôt extrait des intonations salées comme des larmes de son instrument, tantôt et offre un déferlement de musicalité. Dans l’Adagio, elle sait aussi faire sourdre tout en finesse, comme un ruisseau invisible, des modulations romantiques de son archet. Les commentaires de l’orchestre se nourrissent de gravité une pluie de pizzicati évoque les tressaillements d’une invisible harpe. La musique, serait-ce faire ressorti l’invisible? Les quatre cors et les deux trompettes jettent soudain une amplitude de tonalités qui repoussent au loin tous les horizons. Le rêve et la sérénité lumineuse se sont installés. Le moment de grâce se termine sur deux petites notes descendantes. L’Allegro energico porte bien son nom : jeu subtil de  l’exultation victorieuse. L’Amazone bleue est en parfaite symbiose avec l’orchestre dont le cœur bat la chamade. Les percussions scandent un final glorieux. Tout est dans le geste du dernier coup d’archet.  

Moderato cantabile

Narita Tasuki émeut par sa grâce, son élégance et sa virtuosité tranquille. Un seigneur de la musique qui explore la partition avec aisance et maîtrise. Le duo avec les vents est empreint de tendresse et de générosité. Le musicien produit des respirations lentes  et des sommets délicats. La transparence de la porcelaine. Sa créativité artistique s’imprime dans la flexibilité  de son corps. Se prend-il pour un roseau dansant au gré du ruissellement des clarinettes ? Deux cors et deux trompettes brillantes soudain se liguent pour préparer l’écrin du monologue  extraordinairement émouvant du soliste. Son  babillage intime se dépose aux pieds de l’orchestre sous le charme. Dans le mouvement suivant, les plaintes sonores et douloureuses de l’orchestre seront bientôt couvertes par la volubilité juvénile du jeune artiste. Les répétitions en force du cadre dramatique de l’œuvre forcent le soliste à exprimer la chose qui meuble toute son interprétation : l’harmonie. Alors les violons glissent imperceptiblement dans des couleurs bienveillantes. La fin du deuxième mouvement  est une construction séraphique du plaisir. Le troisième se termine dans l’allégresse, la légèreté et l’intensité. Vivacité à l’état pur, perlée de hautbois avant l’estocade finale.

Et deux splendides bis: le  caprice Nr 1 de Paganini et ...une perle japonaise.

Orlando furioso

La vie est un combat sans merci. Contre le malheur qui imprègne toute chose,  Andrey Baranov forge des sonorités d’une puissance incomparable. Cet athlète musical entraîne l’orchestre dans le dépassement absolu. Ses soli de virtuose sont mouvementés et douloureux. Transfiguré par la musique, il ferait chanter un morceau de marbre ! Paroxystique dans la douceur comme dans la  force. On est dans de l’expressionisme fantastique. Un Titan, dont la concentration est phénoménale et l’expressivité, celle de toutes les Walkyries réunies. Slaves,  bien sûr ! Mystère : la finale égrènera des étoiles.   


 

Reine Elisabeth, musique et théâtre, Andrey Baranov vainqueur.

CHRONIQUE SCENE | dimanche 27 mai 2012 à 14h59

http://www.rtbf.be/culture/musique/detail_reine-elisabeth-musique-e...


Deashelle a dit :

Concours Reine Elisabeth - Violon –

Vous connaissez désormais les noms des lauréats de ce prestigieux concours. Pour rappel :

Le violoniste russe Andrey Baranov a remporté le Concours Reine Elisabeth. Andrey Baranov est formé à Saint-Pétersbourg et depuis 2009 à Lausanne, où il est est l’assistant de Pierre Amoyal. Il joue un Ansaldo Poggi de 1947, qui appartenait à Nathan Milstein. Le Stradivarius « Hugins » (1708) lui sera prêté par la Nippon Music Fondation pour une durée de trois ans.

Le deuxième lauréat est le Japonais Tatsuki Narita (prix du gouvernement fédéral Belge), et la troisième lauréate est la Coréenne Hyun Su Shin (prix du Comte de Launoit).

Esther Yoo (née aux Etats-Unis et formée en Belgique) et Yu-Chien Tseng (Taïwan), âgés de 17 ans sont également classés parmi les six finalistes, respectivement quatrième (prix des gouvernements communautaires de Belgique) et cinquième (prix de la région Bruxelles-Capitale).

Le biélorusse Artim Shishkov remporte le sixième prix (prix de la ville de Bruxelles).

Vous pouvez aller applaudir les

4e, 5e ET 6e LAUREATS DU CONCOURS MUSICAL INTERNATIONAL REINE ELISABETH / Session violon 2012

CHARLEROI - BRUXELLES - Mons

L'Orchestre prolonge sa participation à la session violon 2012 du Concours Reine Elisabeth de Belgique en accompagnant, sous la baguette d'Augustin Dumay, les 4e, 5e et 6e lauréats lors de concerts de lauréats :

les dimanche 10 juin à 16 h au Palais des Beaux-Arts de Charleroi,

lundi 11 juin à 20 h au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles (Concert capté par MUSIQ'3),

http://www.bozar.be/activity.php?id=12113&selectiondate=2012-6-11

mardi 12 juin à 20 h au Théâtre Le Manège de Mons.

Vous aurez le privilège de vivre, près de chez vous, des moments d'émotions avec de jeunes violonistes parmi les plus talentueux au monde sélectionnés par un jury international de haut niveau.

Infos et réservations :

Charleroi : +32(0)71 31 12 12- www.pba-eden.be,

Bruxelles : +32 (0)507 82 00 – www.bozar.be

Mons : 20 € - 15 €- 1,25 € (article27) - Gratuit pour les moins de 25 ans, billetterie du Manège, +32(0)65 39 59 39 – tickets@lemanege-mons.be

 

1er, 2e et 3e  LAUREATS DU CONCOURS MUSICAL INTERNATIONAL REINE ELISABETH / Session violon 2012 au

 

Concours Reine Elisabeth - Violon - Concert de clôture

 Le Jeudi 14.06.2012 20:00

Palais des Beaux-Arts / Salle Henry Le Bœuf

Brussels Philharmonic orchestre - Michel Tabachnik direction

http://www.bozar.be/activity.php?id=12114&selectiondate=2012-6-14

 

Ce concert sera retransmis par  Kinepolis.

A l'occasion du 75e anniversaire du Concours Reine Elisabeth, Kinepolis a l’honneur de retransmettre en direct, le 14 juin prochain à 19:30, le concert de clôture réunissant Andrey Baranov, Tatsuki Narita et Hyun Su Shin dans 8 salles : Anvers, Bruges, Bruxelles, Gand, Hasselt, Imagibraine, Louvain et Liège. Ils seront accompagnés par Brussels Philharmonic sous la direction de Michel Tabachnik.

 

 

Mars 2013 : Concerts gratuits pour les jeunes

                       

Les concerts gratuits pour les jeunes de moins de 26 ans à Bruxelles, Louvain-la-Neuve et Leuven seront dorénavant organisés au mois de mars et le concert de Bruxelles changera également de lieu et se déroulera à Flagey.

En effet, lors du dernier concours de violon de 2012, nous avons dû quitter le Conservatoire de Bruxelles pour les bâtiments de Flagey où nous avons donc planifié la première épreuve et la demi-finale de cette session. Ce changement de lieu, l’enthousiasme du public et le succès rencontré à Flagey nous ont naturellement menés à revoir notre organisation des concerts pour les jeunes ! Nous sommes rapidement arrivés à la décision de programmer notre concert de Bruxelles … à Flagey !

Nous aurons le plaisir d’accueillir deux lauréats de la session de violon de 2012: Andrey Baranov et Artiom Shishkov. Ils seront accompagnés au piano par Dasha Moroz.

En résumé, les trois concert des jeunes auront lieu :
- le mardi 26 mars 2013 à Bruxelles (20:15, Flagey, information et réservation),
- le mercredi 27 mars 2013 à Leuven (21:00, Aula Maria-Theresia, pas de réservation),
- le jeudi 28 mars 2013 à Louvain-la-Neuve (20:30, réservation à la salle du concert La Ferme du Biéreau).

De magnifiques soirées à ne pas rater. A vos agendas !!!

Soyez les premiers à réserver vos places pour la prochaine session de piano 2013

 

.
http://www.cmireb.be/cgi?usr=ysccatmpk3&lg=fr&pag=1693&...06 > 11/05/2013
Du lundi au samedi, 15h & 20h
Flagey – Studio 4 (Bruxelles)

Les noms des candidats seront annoncés sur ce site en mars 2013. Leur ordre de passage est déterminé lors d'un tirage au sort, qui aura lieu le vendredi 3 mai.

Programme
Chaque candidat interprétera un Prélude et Fugue du Clavier bien tempéré de J.S. Bach, le premier mouvement d’une sonate classique de Haydn, Mozart, Beethoven ou Schubert, et son éventuelle œuvre au choix. Pour compléter son programme, le jury choisira une ou plusieurs études parmi les quatre études préparées par le candidat (une étude de Chopin, une étude de Liszt, une étude de Debussy et une étude choisie parmi celles de Bartók, Dusapin, Ligeti, Messiaen, Ohana, Prokofiev, Rachmaninov, Rautavaara, Skryabin ou Stravinsky).

Proclamation des 24 demi-finalistes le samedi 11 mai en fin de soirée.

Tickets : réservation à partir du mardi 12 mars 2013 à Flagey
Abonnements 'première épreuve et demi-finale' : réservation à partir du mardi 12 février 2013 à Flagey

13 > 18/05/2013
Du lundi au samedi, 15h & 20h
Flagey – Studio 4 (Bruxelles)

À chaque séance, qui comprend deux parties, le public entendra quatre demi-finalistes différents. Chaque demi-finaliste se produira deux fois, sur deux jours différents. Le calendrier de la demi-finale sera disponible à partir du dimanche 12 mai.

Programme
Les deux premiers candidats interpréteront un concerto de Mozart accompagné par l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, dirigé par Michael Hofstetter. Le concerto sera sélectionné parmi les concerti KV271 (n. 9 en mi bémol majeur), KV450 (n. 15 en si bémol majeur), KV453 (n. 17 en sol majeur), KV459 (n. 19 en fa majeur), KV466 (n. 20 en ré mineur), KV467 (n. 21 en ut majeur), KV488 (n. 23 en la majeur), KV491 (n. 24 en ut mineur) et KV595 (n. 27 en si bémol majeur).
Les deux autres candidats présenteront leur récital ainsi que l’œuvre inédite imposée, écrite par Frederic Rzewski : Dream. Chaque candidat aura préparé deux programmes de récital, et le jury en choisira l’un des deux.

Proclamation des 12 finalistes le samedi 18 mai en fin de soirée.

Tickets : réservation à partir du mardi 12 mars 2013 à Flagey

 

Finale piano 2013

27/05 > 01/06/2013 Du lundi au samedi, 20h Palais des Beaux-Arts (Bruxelles)
Chaque soirée, deux des 12 finalistes se présenteront.
Programme Chaque prestation débutera par l’interprétation d’une sonate de Haydn, Mozart, Beethoven ou Schubert. Le finaliste sera ensuite accompagné par l’Orchestre National de Belgique et Marin Alsop pour exécuter l’œuvre inédite, écrite spécialement pour ce concours et ayant été primée lors du Concours International de Composition 2012 (création mondiale le 27 mai 2013), et un concerto au choix.
Classement des lauréats le samedi 1er juin en fin de soirée.
Tickets : réservation à partir du mardi 12 mars 2013 au Palais des Beaux-Arts Abonnements pour la finale : réservation à partir du mardi 19 février 2013 au Palais des Beaux-Arts

C'est parti! Voici le concours de piano 2013, etrouvez toute l'actualité musicale dans notre G R O U P E  M U S I Q U E !

http://artsrtlettres.ning.com/group/groupemusiqueclassique

http://artsrtlettres.ning.com/profiles/blogs/les-billets-du-concour...  

Les douze finalistes seront au palais des Beaux-Arts de Bruxelles  la  semaine  du 27 mai au 1er juin 2013

LIVE STREAM, CONCOURS REINE ELISABETH 2013 - PIANO

Suivez tous les jours en direct la finale du Concours Reine Elisabeth, cliquez sur le logo ci-dessous.

http://www.concours-reine-elisabeth.be/cgi?usr=2c6c6c7j68&lg=fr...

Et l’Evénement musical international est loin de se terminer ! Durant tout le mois de juin, les Lauréats du concours de piano 2013 se produiront en concert et en récital, en Belgique et à l'étranger.

Voici Les Prochains Rendez-vous :

      Les six Lauréats non-classés donneront un récital à La Monnaie, du 5 au 7 juin et du 12 au 14 juin lors des Concertini de 12H30..

 Le jeudi 13 juin 2013 au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles pour le concert des 4e, 5e et 6e lauréats.  Stanislav Khristenko, Zhang Zuo et Andrew Tyson 

              seront accompagnés par l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, sous la direction de P.Davin                                     

      Vous aurez également l'occasion de les écouter à Lille (France - 14/06) et Mons (16/06). Le concert du 13 juin est diffusé en direct sur Musiq’3 et Klara.

    Le lundi 17 juin les trois premiers lauréats,  Boris Giltburg, Rémi Geniet et Mateusz Borowiak se produiront au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, avec de Filharmonie sous la direction d’Edo de Waart. Le concert de clôture sera diffusé en direct sur Musiq’3, Klara et dans 9 salles de Kinepolis ! En différé, vous retrouverez les lauréats sur La Trois le soir même à 21:05 et sur Canvas, le dimanche 23/06 à 12:00. Les trois premiers lauréats joueront également à Hasselt (13/06), Roulers (14/06), Anvers (15/06 & 21/06), Louvain (18/06), Gand (20/06) et Bruges (22/06).


Liste complète des concerts des lauréats en Belgique et à l’étranger

http://www.concours-reine-elisabeth.be/cgi?usr=qa6cm6qa4y&lg=fr...

 

Petit récapitulatif à ce jour, le 1er juillet 2013 :

 

Derniers jours pour voir le Concours encore en première page  dans la rubrique « Focus » : http://www.demandezleprogramme.be/

 

Les autres liens : L'expression "concours reine elisabeth" trouvée ailleurs dans le site (16)

 

Statistiques et nombre de consultations:

Concours Reine Elisabeth (Finale) Stanislav Khristenko (Russie, 28 ans) & Boris Giltburg (Israël, 28 ans) total : 1123

Concours Reine Elisabeth 2013 Rencontre avec le compositeur Michel Petrossian, Grand Prix International Reine Elisabeth de Composition 2012 total : 1576

Concours Reine Elisabeth (Finale) Rémi Geniet (France, 20 ans) & Roope Gröndahl (Finlande, 23 ans) total : 1102

Concours Reine Elisabeth (Finale) Yuntian Liu (Chine, 23 ans) & Andrew Tyson (USA, 26 ans) total : 1553

Suivez les avancées du concours Reine Elisabeth 2013 ! total : 586

Le concert des Lauréats du Concours Reine Elisabeth 2013 le 13 juin 2013 au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles total : 65 +1

Le Concert de Clôture Reine Elisabeth 2013, 17 juin @BOZAR total : 20+7

Concours Reine Elisabeth2013 (finale)Tatiana Chernichka (Russie, 28 ans) & Zhang Zuo (Chine, 23 ans) total : 14

Concours Reine Elisabeth (Finale)Sean Kennard (USA, 29 ans) & Mateusz Borowiak (Pologne/Grande-Bretagne, 24 ans) total : 8

Concours Reine Elisabeth (Finale) Sangyoung Kim (Corée, 29 ans) & David Fung (Australie/Chine 30 ans) total : 19

Proclamation finale du Concours total : 10 +7

 

LES DOCUMENTS PARENTS sont sur le réseau Arts et lettres, ils ont été consultés eux aussi un grand nombre de fois :

Le moteur de recherche Google indique :  Environ 399 résultats pour la recherche « Concours Reine Elisabeth » (résultats pour  2012 : 329 et  pour 2013 : 369)

Le concours Reine Elisabeth (75 ans d’existence ) session de violon 2012, session piano 2013

828 vues

Le couronnement du concours:

http://artsrtlettres.ning.com/profiles/blogs/le-concert-des-laur-at...

http://www.demandezleprogramme.be/Le-Concert-de-Cloture-Reine,2108

&

http://artsrtlettres.ning.com/profiles/blogs/concert-de-cl-ture-du-...

http://www.demandezleprogramme.be/Le-concert-des-Laureats-du

Go digital! voici les photos de CMIREB 2013

The Colours of Music: http://smilebox.com/play/4d7a59344f5449314e54673d0d0a&blogview=...

Voir la proclamation finale du concours Reine Elisabeth 2013 et voir les vidéos de tous les concerts:

http://www.concours-reine-elisabeth.be/cgi?usr=yf4n6q3y47&lg=fr...

ah le groupe "Musique"! http://artsrtlettres.ning.com/group/groupemusiqueclassique

Votez pour le prix du public ! http://artsrtlettres.ning.com/profiles/blogs/dernier-soir-pour-le-c...

Michel Petrossian http://artsrtlettres.ning.com/profiles/blogs/concours-reine-elisabe...

 

tous les billets du concours de piano 2013 : http://artsrtlettres.ning.com/profiles/blogs/les-billets-du-concour...

NB en cliquant vous-même sur ces billets vous pouvez vous rendre compte du nombre de lectures par vous-même. … Bonne lecture ! De plus tous les articles renvoient aux liens utiles sur le site francophone du CMIREB, et au besoin de la RTBF.

 

 

 

Répondre à la discussion

RSS

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation