Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

 

Dame Sei Shōnagon (清少納言, (~965-10??) est une femme de lettres japonaise qui a écrit vers l'an 1000 ce qui est considéré comme une des œuvres majeures de la littérature japonaise et mondiale et parfois comme la première forme romancée.

  

Sei Shônagon - Notes de chevet
18. Choses qui font battre le coeur

Des moineaux qui nourissent leurs petits.
Se coucher seule dans une chambre délicieusement parfumée.
S'apercevoir que son miroir de Chine est un peu terni.
Une nuit où l'on attend quelqu'un. Tout à coup, on est surpris par le bruit de l'averse que le vent jette contre la maison.

19. Choses qui font naître un doux souvenir du passé

Les roses trémières désséchées.
Les objets qui servirent à la fête des poupées.
Un petit morceau d'étoffe violette ou couleur de vigne, qui vous rappelle la confection d'un costume, et que l'on découvre dans un livre où il est resté, pressé.
Un jour de pluie, où l'on s'ennuie, on retrouve les lettres d'un homme jadis aimé.
Un éventail chauve-souris de l'an passé.
Une nuit où la lune est claire.

26. Choses élégantes

Dans un bol de métal neuf, on a mis du sirop de liane avec de la glace pilée.
Un rosaire en cristal de roche.
De la neige tombée sur les fleurs des glycines et des pruniers.
...

 

Et si vous aussi.....?

 

quelques notes, prises au détour d'une salle de bains, d'une bouche de métro, d'une botte de foins...d'une bouture de géranium...

Tout cela m'inspire et me fait rêver. Il est vrai que devant tant de délicatesse, c'est le silence qui emplit l'âme...

 

Mais rien n'empêche d'essayer!

 

titres proposés:   2011. Choses qui apaisent, choses qui rient, choses qui sentent...choses qui chantent....

Vues : 1563

Y répondre

Réponses à cette discussion

Choses qui apaisent

 

Verser le thé dans la  tasse fleurie de ma grand-mère

Sentir le doux froissement d'une étoffe de percale

Arroser le basilic sur le rebord de la fenêtre

Regarder un vol d'oies en partance

Marcher pieds nus sur la sable chaud

Car le basilic est si fragile! Et le geste de donner à boire si tendre! Belle journée à toi.
Hélas les bords de fenêtres sont fripés maintenant. On attendra.

Pascale Eyben a dit :

Choses qui apaisent

 

Verser le thé dans la  tasse fleurie de ma grand-mère

Sentir le doux froissement d'une étoffe de percale

Arroser le basilic sur le rebord de la fenêtre

Regarder un vol d'oies en partance

Marcher pieds nus sur la sable chaud

 

Choses qui apaisent

 

Regarder le vieil homme qui fume sa pipe

Regarder la lune qui brille dans le ciel sombre

Sentir le parfum des violettes

Sentir la fragrance de la poudre de riz

la poudre de riz? Quel joli souvenir!

Micheline BOLAND a dit :

 

Choses qui apaisent

 

Regarder le vieil homme qui fume sa pipe

Regarder la lune qui brille dans le ciel sombre

Sentir le parfum des violettes

Sentir la fragrance de la poudre de riz

J'invite  aujourd'hui Andrée Chedid :

Recueillir le grain des heures
Étreindre l’étincelle
Ravir un paysage
Absorber l’hiver avec le rire
Dissoudre les nœuds du chagrin
S’imprégner d’un visage
Moissonner à voix basse
Flamber pour un mot tendre
Embrasser la ville et ses reflux
Écouter l’océan en toutes choses
Entendre les sierras du silence
Transcrire la mémoire des miséricordieux
Relire un poème qui avive
Saisir chaque maillon d’amitié


Andrée Chedid
in " Par delà les mots "

 

Et revoici la Dame!

Autour du Haïku...

 

Sei Shônagon - Notes de chevet


18. Choses qui font battre le cœur

Des moineaux qui nourrissent leurs petits.
Se coucher seule dans une chambre délicieusement parfumée.
S'apercevoir que son miroir de Chine est un peu terni.
Une nuit où l'on attend quelqu'un. Tout à coup, on est surpris par le bruit de l'averse que le vent jette contre la maison.

19. Choses qui font naître un doux souvenir du passé

Les roses trémières desséchées.
Les objets qui servirent à la fête des poupées.
Un petit morceau d'étoffe violette ou couleur de vigne, qui vous rappelle la confection d'un costume, et que l'on découvre dans un livre où il est resté, pressé.
Un jour de pluie, où l'on s'ennuie, on retrouve les lettres d'un homme jadis aimé.
Un éventail chauve-souris de l'an passé.
Une nuit où la lune est claire.

26. Choses élégantes

Dans un bol de métal neuf, on a mis du sirop de liane avec de la glace pilée.
Un rosaire en cristal de roche.
De la neige tombée sur les fleurs des glycines et des pruniers.
...

28. Choses qui ne s'accordent pas.

Des roses trémières fichées dans des cheveux crépus.
Une mauvaise écriture sur du papier rouge.
La neige tombée sur la maison de pauvres gens. C'est encore plus pénible à voir quand la lumière de la lune y pénètre. Par un beau clair de lune, rencontrer une inélégante voiture découverte.

54. Choses que l'on entend parfois avec plus d'émotion qu'à l'ordinaire.

Le bruit des voitures, au matin, le premier jour de l'an. Le chant des oiseaux. A l'aurore, le bruit d'une toux, et, il va sans dire, le son des instruments.

56. Choses qui gagnent à être peintes

Un pin. La lande en automne. Un village dans la montagne. Un sentier dans la montagne. La grue. Le cerf. Un paysage d'hiver, quand le froid est extrême. Un paysage d'été, au plus fort de la chaleur.

57. Choses qui émeuvent profondément.
...
A la fin du neuvième mois ou au début du dixième, la musique des grillons qui vous parvient, si faible qu'on ne sait dire si on l'entend ou non.
Une poule étalée sur ses poussins, pour les protéger.
Tard en automne, les gouttes de rosée qui brillent comme des perlent de toutes sortes sur les roseaux du jardin.
Le soir, quand le vent souffle dans les bambous, au bord de la rivière.
S'éveiller à l'aube, et aussi s’éveiller la nuit, c'est toujours émouvant.
Un village dans la montagne, sous la neige.
...
La lande en automne.
De très vieux bonzes qui font leurs pieux exercices.
Une chaumière délabrée où grimpe et s'accroche le houblon, avec un jardin où croissent à l'envi l'armoise et les herbes folles, lorsque la clarté de la lune les illumine sans laisser un coin sombre, et que le vent souffle doucement.
...


61. Choses sans valeur

Un grand bateau, à sec dans une baie, à marée basse.
Un grand arbre renversé par le vent et couché sur le sol, les racines en l'air.
Le dos d'un lutteur qui se retire après avoir été battu.
Le temps qu'une femme dont la chevelure est courte met à se peigner après avoir oté ses faux cheveux.

82. Choses qui ne servent plus à rien mais qui rappellent le passé.

Une natte à fleurs, vieille, et dont les bords usés sont en lambeaux.
Un pin desséché, auquel s'accroche une glycine.
Dans le jardin d'une jolie maison, un incendie a brûlé les arbres. L'étang avait d'abord gardé son aspect primitif; mais il a été envahi par les lentilles d'eau, les herbes aquatiques.
...

 


Les Notes de chevet appartiennent au genre sôshi (écrits intimes). Sei Shônagon est dame d'honneur de la princesse Sadako dans les premières années du XIème siècle à la Cour impériale japonaise au moment de la plus grande splendeur de la civilisation de Heian. Elle note nuit après nuit ses émotions, ou plutôt ce qui dans la journée a été cause d'émotions. L'originalité est qu'elle les classe. On peut donc ainsi faire le lien entre une émotion, un sentiment et les images qui l'induisent. Un peu comme un saijiki émotionnel.

Sei Shônagon est, selon moi, une étape importante dans le parcours d'un haïkiste. C'est la formation du regard, une leçon sur la manière de voir le monde, les choses de tous les jours et de toucher leur lien avec nos émotions. Un haïku est objectif... Au premier niveau de lecture seulement. Il ne dit pas au lecteur ce qu'il faut comprendre. Il place simplement les éléments. La subjectivité, l'émotion passe par le choix des éléments, leur mise en rapport. Les haïku les plus forts, ceux dont la résonnance est longue, intègrent toujours ce lien aux émotions, de manière discrète presque subliminale. C'est cela que nous apprend Sei.

Mais Sei, c'est aussi une occasion de découvrir la manière japonaise de sentir le monde, la nature partie indissociable de la vie affective et intime, l'occasion de se former à l'écoute des mille détails du monde et par là de se fondre en lui.

Sei Shônagon
Notes de chevet

traduction et commentaires par André Beaujard
Connaissance de l'Orient
Gallimard / Unesco

ISBN 2-07-070533-1

le 30 décembre 2011 23:33   Mais où est donc passée   la musique?          ???

Deashelle a dit :

La musique proposée par Robert Paul est d'une douceur infinie!

Merci à Robert Paul pour l'avoir retrouvée! Peut-on en connaître le titre et l'auteur?

Elle est l'image de  la douceur que l'on souhaite à 2012!

Deashelle a dit :

le 30 décembre 2011 23:33   Mais où est donc passée   la musique?          ???

Deashelle a dit :

La musique proposée par Robert Paul est d'une douceur infinie!

Magnifique ouvrage. Je l'ai lu il y a fort longtemps, et il se repose quelque part dans ma bibiliothèque. J'aimerais le voir réaparaitre et me délecter de quelques notes pures et rafraichissantes! Merci à vous de l'avoir fait revivre.

choses qui émeuvent un 14 février:

 

Le piano tendre égrené  par une fenêtre du voisinage,

Le bruissement de cimes d’arbres qui frissonnent,

Quelques froissements d’ailes  je crois,

Une rose qui perd ses pétales en forme de coup de cœur,

Sur la table du salon

Un souffle de brise marine, cadeau du vent d’Ouest.

Et une vraie rose de Noël, une hellébore noire

Dont la corolle généreuse s’est battue comme la petite chèvre.

 Contre le froid.

Choses qui émeuvent un 8 mars

 


 

Un vent d’Est, un vent d’Ouest, un vent d’Arabie, un vent de Laponie,

Un parfum de tête, un parfum de cœur,

Un peuple migrateur qui s’abat sur un champ labouré,

Une tasse de thé et un livre ouvert,

Une écriture qui trace sur la page blanche,

Un calligraphie sur un tableau noir,

Une voix contre mille silences.

 

 

Choses qui émeuvent profondément

 

La première neige qui commence à tomber

Un rayon de soleil qui perce la brume

Des coquelicots au milieu d'herbes folles

Les premiers pas d'un bambin

Répondre à la discussion

RSS

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation