Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Jean -Marie Cambier et moi aimerions créer des rencontres life pour discuter à vive voix sur des thèmes artistiques dans l'ésprit des anciens café d'artistes. Connaissez vous des endroits suceptibles de convenir?

Mon atelier est assez vaste pour 10 -15 personnes et j'ai déjà tester un peu avec des artistes du coins.

Un thème possible pourrait être carnet de l'âme - voir texte de Jean-Marie - ci-dessous.

Bonjour Heike,
 
Me souvenant de ta démarche artistique qui est comme la mienne, plutôt de type voyage intérieur à la découverte de nous même plutôt qu'à la découverte du monde, même si nous "croquons" les autres dans les trains et dans les gares ( ... et moi qui suis maintenant retraité, je poursuis cette démarche dans les cafés, dans les salles d'attente  dans la rue...) il s'agit, je crois pour toi comme pour moi, d'essayer un tant soit peu de découvrir une partie de leur univers intérieur.   
 
Nous avons, me semble-t-il une pratique artistique qui s'apparente d'avantage à la psychologie et à la philosophie qu'à la géographie et au tourisme!
 
Si tu as déjà parcouru les excellents sites de carnetistes sur internet, il s'agit d'abord de paysagistes , de dessinateurs de personnages dans des ambiances de villes et de villages et leurs thèmes sont les grottes d'Ha Nang plutôt que les grottes d'Heike!Les photographes estiment également être de la partie et leurs travaux de la meilleure qualité relève plus du monde de "Géo" ou du "National Géographic"que de "psychologie". Je te rassure : aucun d'entr'eux n'a encore découvert le pays où les enfants naissent dans les pommes!
 
Cette exploration de notre monde est une démarche assez individuelle; ouvrir un espace aux carnets des paysagistes sur A et L ne reflèterait pas la même démarche.
 
Les cafés des artistes "à l'ancienne" tel que le café Voltaire, la nouvelle Athène, ... ) étaient des lieux où les artistes confrontaient leurs idées, se disputaient parfois violemment puis retournaient peindre en solitaire chacun dans leur coin! Il existe encore des " cafés des arts" comme dans le quartier de la Gare à Namur qui n'a d'art que l'enseigne mais existe-t-il encore un café des artistes? Si tu en connais un, je te propose d'aller y boire un verre pour y discuter de nos espoirs pour nos futures oeuvres! A Floreffe, il y a un café où l'on voit des oeuvres de Christian Hocquet mais ce n'est que le café d'UN artiste!
( enfin, je crois)   
Un site comme celui d'"Arts et Lettres" est peut-être la suite logique de ces lieux où l'on causait et faisait valoir son point de vue. Et donc, les nombreux forums sur l'âme ou sur la modernité comme celui de Daniel Moline sur lequel tu es  dernièrement intervenue sont , à mon avis, les nouveaux "lieux" où l'on cause, ... plus sainement et sans danger,il est vrai , à distance de l'alcool et de la fumée des pipes! De temps à autre, un gars se fait éjecter sur le trottoir pour ses idées trop anarchistes... mais c'est l'exception! .. Si la confrontation, notamment avec toute formre d'autorité existe encore, c'est sans passion et sans coup !
 
Au plaisir de tailler une bavette oralement ou par écrit!
 
Jean-Marie et ...............Heike

Vues : 887

Y répondre

Réponses à cette discussion

Bien le bonjour Jean-Marie....

Avant toute chose...c'est moi que tu as croqué avec un verre d'Orval devant le nez ????? Si oui ...j'avoue ne pas en connaître le goût....

 

Pour le titre de Textes et Prétextes...je ne l'ai pas trouvé...c'est Pascal Blondiau ( autre Brainois) qui l'a proposé...je ne sais pas si il connaissait la référence que tu cites ?????????

 

La manipulation avec laquelle j'ai passé 30 ans de ma vie s'est terminée le jour où j'ai commencé à écrire. Je n'en dit plus rien dans mes textes...je suis née en changeant de vie.

La raconter plus avant n'apporterait rien à personne et surtout pas à moi...ce serait faire trop d'honneur au manipulateur.

Pas le temps d'aller plus avant pour le moment...j'y reviens peut-être ce soir !!!!

 

Nadine


Jean-Marie Cambier a dit :

Il est normal que dans ce contexte, je vous ouvre mon carnet de CROquis/éCRITS et vous montre les pages que cette idée du « café des arts » m’a inspirée

Je vous les livre à l’état parfaitement brut ! J’ai quand même dactylographié le texte pour que vous puissiez le lire, mon écriture sismographique n’est pas facile à lire…si vous en avez envie !

 

Noms de vieux cafés à Fleurus : Au Saint Esprit, au grand saint jean Baptiste…on aimait dans le temps mettre son commerce sous la protection des saints…>>  Au sein /saint/ sain /d’esprit/Esprit ( faire ainsi la nique à Freud - voir (1) ci-dessous )….enseigne d’un Café artistique et littéraire « VIRTUEL » ? ;-)

… Pour une pensée NUE en communion en marge en marche ! Une pensée qui s'explore au quotidien, une pensée qui « s'assied » pour noter et ne rien oublier … Une pensée qui s'enrichit, une pensée qui s’introspecte, une pensée qui s’autoportraite /maltraite  à la Rembrandt, qui s’auto-réfléchit, une pensée sans butoir, une pensée qui se livre, se délivre après avoir lu Les Livres. Une pensée qui sait dire j’aime ou je n'aime pas, une pensée qui s'ouvre à l’art des autres y compris à l'art contemporain dans sa plus contemporaine facture

Les carnets de l’âme, dis-tu  Heike ? Le débat sur le forum de l’âme s’est  terminé en plaisanteries  après de nombreux échanges ( ! Les « carnets de l'imaginaire » seraient peut-être une appellation plus appropriée» ou encore « les carnets de la création » ; on reste ainsi dans les limites intérieures  du cerveau laissant le champ libre à ceux qui veulent aller au-delà dans l’au-delà !

L'heure est à l'indignation ….devant le chaos que nous vivons à « l’extérieur » Mais vu de « l’intérieur », Penser en dehors des sentiers battus , une forme, une nouvelle forme d'indignation ? Mais peut-on, doit-on  être indigné du/des  courant (s) de pensée actuel (s)?

Les chemins intérieurs sont balisés par Freud, Lacan, Jung  …. Les psy… .Michel Onfray n’a pas hésité avec son « crépuscule d’une idole » de s’indigner pendant  576 pages contre Freud !) Il avait fait de même avec son traité d’athéologie contre la religion !

L'artiste ne peut-il  être indigné de ce que pense Freud de lui ! (voir le texte qu’il a écrit à ce sujet !)

 L’artiste ne peut-il pas se prendre en main ; n'est-il pas à même d'assurer l’ aménagement de son espace intérieur ? Fait-il semblant de le faire régi par des sous- produits de sa libido comme le pense Freud?(1)  

J’entends déjà Sylviane ( qui appelerait plutôt le café « au sein de l'Esprit » , me dire : respire, fais le vide en toi et laisse toi pénétrer de l'Esprit , laisse défiler tes pensées en les regardant comme des nuages >>> voie bouddhique. Je lui répondrai : j'aurais tout le temps de me laisser pénétrer de l'Esprit en temps utile. Pour le moment que ma pensée jaillit en moi dans toute sa fébrilité, je ne vois pas pourquoi je la laisserais s’échapper et ne la saisirais pas au passage par toutes les voies possibles - écriture, dessin, etc. !

Il m'a fallu des années pour ne plus craindre les diktats de la religion catholique dans laquelle j'ai été éduqué (mal  ?) Ce n'est plus le moment ,  Sylviane,  de retomber dans le piège d'une mystique ou d'une discipline contemplative quelconque. La seule vraie contemplation, c'est celle de ma pensée dont ma plume se fait le sismographe trop lent… Cela m'entraîne vers des considérations sur l'écriture automatique à laquelle ont cru une flopée de surréalistes, révolution de l'esprit précédente.

Laisser de côté les clichés, les lieux communs, les faux-semblants, les partis pris, les automatismes de la pensée, se méfier des propositions toutes faites d'autrui et de moi-même

A la pensée cartésienne incontournable dans notre monde efficace, l'artiste ne doit-il pas préférer la pensée morinienne, inefficace mais consciente en permanence de la complexité ? Auparavant, j’avais  nommé  X, Y, Z ,mes différentes voix  intérieures en me proposant de démasquer leur origine par une introspection et une attention soutenue .Maintenant que je pense que mon esprit est plus libéré, il ne s'exprime plus que d'une seule voix. Les voix inconnues étaient-elles celles de la honte, du remord, du regret ? Oui, dans les livres de psychologie, il y a des noms pour tout cela mais l’artiste doit-il croire en tout cela ?

A Daniel, je lui dirai : j'ai lu ton roman (autobiographie romancée ou roman autobiographique) ? mais de toutes façons, je n'en saurais pas plus sur toi  !  J'apprécie à la fois ta grande intelligence et ta capacité de vivre « ici et maintenant » simplement ; pourquoi livrerais-tu ta pensée mise à nu ? Tu donnes la priorité à l'oeuvre accomplie, finie qui est à l'abri de toute critique de toute intervention extérieure. … (j'écris ce texte pour le moment dans la salle d'attente de l'O.R.L pour ne pas le perdre… ce qui me permet par association d’idées de penser à l'intervention de Daniel sur le rapport entre l'audition et la couleur , etc. à mieux examiner)

Attention également aux pièges des mots !

Penser également à la formule du genre…du genre…un moment d’inattention de quelques secondes et j’ai oublié !

 

 

Bien cordialement !

Jean-Marie Cambier

 

 

 

(1) Il existe notamment un chemin de retour qui conduit de la fantaisie à la réalité: c'est l'art. L'artiste est en même temps un introverti qui frise la névrose.
Animé d'impulsions et de tendances extrêmement fortes, il voudrait conquérir honneurs, puissance, richesses, gloire et amour des femmes. Mais les moyens lui manquent de se procurer ces satisfactions. C'est pourquoi, comme tout homme insatisfait, il se détourne de la réalité et concentre tout son intérêt, et aussi sa libido, sur les désirs créés par sa vie imaginative, ce qui peut le conduire facilement à la névrose. Il faut beaucoup de circonstances favorables pour que son développement n'aboutisse pas à ce résultat; et l'on sait combien sont nombreux les artistes qui souffrent d'un arrêt partiel de leur activité par suite de névroses. Il est possible que leurconstitution comporte une grande aptitude à la sublimation et une certaine faiblesse à effectuer des refoulements susceptibles de décider du conflit. Et voici comment l'artiste retrouve le chemin de la réalité….


…Mais le véritable artiste peut davantage. Il sait d'abord donner à ses rêves éveillés une forme telle qu'ils perdent tout caractère personnel susceptible de rebuter les étrangers et deviennent une source de jouissance pour les autres. Il sait également les embellir de façon à dissimuler complètement leur origine suspecte…….Lorsqu'il a réussi à réaliser tout cela, il procure à d'autres le moyen de puiser à nouveau soulagement et consolation dans les sources de jouissances, devenues inaccessibles, de leur propre inconscient ; il s'attire leur reconnaissance et leur admiration et a finalement conquis par sa fantaisie ce qui auparavant n'avait existé que dans sa fantaisie : honneurs, puissance et amour des femmes.

FREUD, Introduction à la Psychanalyse, trad. S. Jankélévitch, Payot, 1965, p. 354.

Le lieu t'est familier - mais dans quel ville se trouve ta rue de l’abattoir ?

On verra aussi un quelques échantillons de ce 30 ans de peinture?

salut Heike

sylviane josephine tirez a dit :

salut les bla blas......

... ARTS ET LETTRES est merveilleux et est déjà un"café" en écritures échangées

maintenant si Heike veut m'inviter en même temps que d'autres lors d'une éventuelle rencontre

je suis partante mais d'ores et déjà  mes p'tits loups je vous invite à une rencontre artistique à la DIRECTION DES RECHERCHES HYDRAULIQUE rue de l'abatoir 164 ce 4 novembre prochain à 18H30

Je vous offre le verre de l'amitié et petits fours seront d'appoint .....30 ans de peinture cela se fête

je vous invite aussi à écouter  la RADIO DE CHARLEROI  radio king Charleroi  106.5 fréquence

sALUT a+

a bientôt mes chers amis artites

remercions ROBERT PAUL pour cet échange

a bientôt  

 

 

Bonsoir Heike,

Le Laboratoire de recherches hydrauliques se trouve à Châtelet , n'est ce pas Sylviane? C'est dans notre coin ( le même!) ;-) 

Comme tu l'as bien compris ,Heike, ma proposition de départ était plutôt du genre "club de (?ismes) rassemblant des artistes se regroupant / fusionnant dans une même courant de pensée et/ou d'action et s'exprimant par la peinture, l'écrit, la musique...

Quant aux réunions bien sympathiques que tu envisages et auquelles je participe bien volontiers (voir photos sur la page d'Yvette Douchie lors du vernissage d'Olivier Dumont) peuvent s'envisager assez facilement dans le contexte que tu définis.

Continue de ton côté à m'envoyer par e-mail tes différentes activités!

Bien le bonjour à ton ami!

... et bien cordialement!

Jean - Marie

Heike Tiede a dit :

Le lieu t'est familier - mais dans quel ville se trouve ta rue de l’abattoir ?

On verra aussi un quelques échantillons de ce 30 ans de peinture?

salut Heike

sylviane josephine tirez a dit :

salut les bla blas......

... ARTS ET LETTRES est merveilleux et est déjà un"café" en écritures échangées

maintenant si Heike veut m'inviter en même temps que d'autres lors d'une éventuelle rencontre

je suis partante mais d'ores et déjà  mes p'tits loups je vous invite à une rencontre artistique à la DIRECTION DES RECHERCHES HYDRAULIQUE rue de l'abatoir 164 ce 4 novembre prochain à 18H30

Je vous offre le verre de l'amitié et petits fours seront d'appoint .....30 ans de peinture cela se fête

je vous invite aussi à écouter  la RADIO DE CHARLEROI  radio king Charleroi  106.5 fréquence

sALUT a+

a bientôt mes chers amis artites

remercions ROBERT PAUL pour cet échange

a bientôt  

 

 

Bonjour à tous,

Amusante coincidence, cette prochure (est des PAC encore bien !) nommée "Textes et Prétextes" :-)

 

J'avoue que pour m'assurer qu'un nom (ou un titre) est original, je fais plus de recherches sur Internet que dans la bibliographie de Belgique... et cette brochure est restée invisible à l'œil de Google (et d'autres moteurs de recherches)

 

Pour ma part, ce n'est pas grave. En tous cas ça ne m'arrète pas :-)

 

Bonjour chez vous !

 

 

Le 25 octobre, j’ai mentionné sur ce forum l’impact de l’écoute sur la perception des couleurs, et l’importance que cela peut avoir pour la "modulation de la couleur", modulation si chère à Cézanne qu’il en a fait un théorème. Comme il s’agit là d’une question qui est au cœur de la modernité, je propose de reprendre et de développer prochainement ce point précis sur le forum "à vin nouveau outres neuves".

Quant aux références bibliographiques demandées par Heike sur le rapport "écoute-perception des couleurs", je ne connais pas grand-chose, sinon les infos sur la synesthésie que tout le monde peut trouver sur Internet, avec, entre autres, http://www.synesthesie.com/.

Il y a eu également durant l’été 2010 à Florence une exposition intitulée Nello Specchio della Meraviglia di Luca Giordano avec la mise en place d’un groupe interdisciplinaire pour étudier les effets d’un voyage sonore à l’intérieur de l’œuvre d’un peintre et son impact sur la perception visuelle. Pour en savoir plus sur cette expérience, vous pouvez visiter les deux sites suivants :

http://aipapf.blogspot.com/2010/07/nello-specchio-della-meraviglia-...

http://www.turismo.intoscana.it/allthingstuscany/tuscanyarts/palazz...

De nouvelles voies s’ouvrent donc, mais il est encore trop tôt pour savoir où elles nous mèneront…

Daniel Moline


Heike Tiede a dit :

Tu peux me donner quelques bibliographies ou sources  pour mon ami physicien et son père qui a travaillé dans l'optique - peintres et amateurs de musique tous les deux...

Heike


Répondre à la discussion

RSS

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation