Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

20 ministres du Bonheur au Bhoutan; Journée internationale du Bonheur le 20 mars, Le Bonheur, qu'est ce que c'est? Deux mots seulement, les avez-vous trouvés?

Pour Leo Bormans, journaliste et chercheur (de bonheur) Tout le monde peut être heureux, il suffit de le vouloir   

     Lire l' article de  Camille de Marcilly   mis en ligne le 16/03/2013 (La Libre)  http://www.lalibre.be/culture/global/article/803672/pour-leo-borman...        

   L' Optimisme   

Leo Bormans est un homme heureux. A l’initiative de "The World Book of Happiness", dans lequel 100 chercheurs et scientifiques issus de 50 pays partagent leurs résultats sur le bien-être individuel et des sociétés, il voyage aujourd’hui dans le monde entier pour partager ses connaissances. A l’occasion de la Journée internationale du bonheur, qui vise, selon l’Onu, à sensibiliser les gouvernements pour qu’ils prennent en compte le bien-être des peuples, Leo Bormans participe à un débat le 20 mars à Bozar avec Koen Vanmechelen, artiste plasticien, Sonam Tshong, l’ambassadeur du Bhoutan, Jan-Emmanuel De Neve, conférencier en économie politique et Peter Van Rompuy, politicien, après la projection de "7 Milliards d’autres" de Yann Arthus-Bertrand.

Vous écrivez que vous êtes un optimiste.

Oui, mais ce n’est pas rare, il y a beaucoup plus d’optimistes que de pessimistes dans le monde mais les pessimistes font plus de bruit. Ce sont toujours les choses négatives que l’on remarque. Alors que les optimistes, on dit que ce sont des imbéciles, des naïfs ou au mieux, des ignorants de la cruauté de la société.

Comment définissez-vous l’optimisme ?

Les optimistes sont ceux qui s’occupent de l’intérêt général et qui se focalisent sur les solutions et le futur. Les pessimistes se concentrent sur les problèmes, le passé et eux-mêmes. En général, dans nos pays occidentaux, la vie, c’est plus ou moins la même chose pour tout le monde : on a tous de la chance et parfois de la malchance, on perd nos parents, etc. 50 % de l’optimisme est dû à la génétique, 10 % aux circonstances de la vie et 40 % c’est la manière de regarder les choses. On peut donc changer notre regard sur le monde et sur la vie. Le bonheur, ce n’est pas une question de croyance mais de savoir. Il y a toujours plus de possibilités que ce que l’on imagine.

Les économistes prédisent que nos enfants vivront plus mal que notre génération. Que faire ?

La crise existe bien sûr et elle est arrivée parce qu’on a cru qu’avoir plus de biens matériels nous rendrait plus heureux. Mais c’est faux. On est plus riches que nos parents et que nos grands-parents mais pas plus heureux. Donc même avec moins d’argent, nos enfants peuvent atteindre un bien-être optimal. La crise remet tout en question : il ne faut pas augmenter la quantité mais améliorer la qualité. Il faut se satisfaire de ce que l’on a, notre famille, nos amis, notre santé, notre liberté, c’est bien plus important qu’avoir une grosse voiture.

Quelles sont les grandes clefs du bonheur ?

Quand quelqu’un dit qu’il a trouvé le secret du bonheur, ne le croyez pas, c’est un charlatan. Il n’y a pas une seule voie pour le bonheur. On connaît ce qui n’est pas important : l’argent, du moins quand on en a assez pour couvrir les besoins fondamentaux comme la nourriture, le logement, l’école pour les enfants. Plus d’argent ne nous rend pas plus heureux, au contraire, parce que la jalousie commence. La solitude, c’est aussi très mauvais, la vie sociale est fondamentale. Il est important de prendre le temps de réfléchir, de méditer, de faire le silence. Dans un rapport sur les malades en soins palliatifs, on leur a posé la question : et si c’était à refaire ? La première chose que les malades ont répondu, c’est qu’ils auraient souhaité vivre leur propre vie, travailler moins, prendre plus de temps pour leur famille et leurs amis, et exprimer leurs émotions. Voici quelques clefs du bonheur ! Rien de miraculeux, nous savons être heureux mais nous ne le faisons pas. Passons à l’action !

Est-ce que l’art rend heureux ?

Oui. La créativité, c’est une force positive. Dans le monde, on n’érige pas de statues pour les pessimistes mais pour les optimistes. Les artistes ont l’air cyniques mais beaucoup ont un regard critique, plutôt comme s’ils étaient étonnés par le monde.

L’un des chercheurs du Livre sur le bonheur écrit que le rôle des artistes est de rendre les autres heureux par l’art.

Même si les artistes créent des œuvres sombres, leur but est de nous confronter à la réalité mais pas de nous rendre malheureux. Ils nous offrent une fenêtre sur le monde. Les artistes nous confrontent à nos rêves aussi. Ces rêves, il faut les réaliser petit à petit, étape par étape.

Bruxelles, Bozar, le 20 mars à 19h30. De 4 à 6 €. Infos&rés. 02.507.82.00. et www.bozar.be

Bonheur - The World Book of Happiness, Leo Bormans, Racine, 368 pp., env.25 €

Facts from Wekepedia: Bonheur national brut

Article détaillé : Bonheur national brut.

L’une des particularités du Bhoutan est sa recherche du bonheur à travers l’amélioration de son bonheur national brut ou BNB. Là où la majorité des gouvernements se basent sur la valeur du produit national brut (PNB) pour mesurer le niveau de richesse des citoyens, le Bhoutan a substitué le BNB pour mesurer le niveau de bonheur de ses habitants. Cet indice, instauré par le roi Jigme Singye Wangchuck en 1972, se base sur quatre principes fondamentaux, piliers du développement durable, à savoir :

  • la croissance et le développement économiques responsables ;
  • la conservation et la promotion de la culture bhoutanaise;
  • la sauvegarde de l'environnement et la promotion du développement durable ;
  • la bonne gouvernance responsable

Vues : 1146

Y répondre

Réponses à cette discussion

meci pour ce petit bonheur......

" Le meilleur gouvernement est celui qui est capable de procurer la plus grande somme de bonheur. "
Citation de Joseph de Maistre ; Étude sur la souveraineté - 1794.



Barbara Y. Flamand a dit :

Réponse de Barbara Y.Flamand

La journée du bonheur me semble aussi vaine que la journée anti tabac, que celle de l'enfance que toutes les journées apparues au cours des dernières années, à part la journée es femmes qui a une signification historique. Qu'elle soit célébrée dans le Bhoutan met, évidemment, le Bhoutan en vue, un petit pays dont on ne connaît quasiment rien sinon qu'il est arriéré et proche du Thibet.

Les gouvernants seraient sensibilisés par cette journée ?  Ils prendraient en compte le bonheur des peuples ? Cela ferait rire si le sujet n'était aussi grave.

En France on créerait 60.000 postes dans l'éducation  nationale ?? Alors pourquoi en avoir supprimé des dizaines de mille dans l'enseignement au cours des années passées. ?

A propos du bonheur, j'ai répondu sous le texte d'Alain

L'Art ? Oui, il peut donner des moments de bonheur, un plaisir esthétique, un plaisir de communication et un réconfort. Dans ce monde de confusions de valeurs, il est des vraies valeurs qui s'affirment.. Les artistes de toutes disciplines, les poètes, les auteurs ne se demandent pas si c'est utile ou inutile de créer encore, non, ils créent. Car la création est inhérente à la nature humaine; elle apparaît dès le berceau de l'humanité. Les grottes de Lascaux en témoignent..

«Si toute vie va inévitablement vers sa fin, nous devons durant la nôtre, la colorier avec nos couleurs d’amour et d’espoir.» Marc Chagall

Chagall entre guerre et paix. Musée du Luxembourg. 19, rue de Vaugirard (VIe). Tél.: 01 40 13 62 00. Horaire: tous les jours, de 10h à 19h30. Jusqu'au 21 juillet. Cat.: «Chagall entre guerre et paix», éditions RMN-GP (35 €). DVD «Chagall, à la Russie,  aux ânes et aux autres», documentaire de 52 minutes, 2003,  de François Lévy-Kuentz (14,50 €).

 Merci de ton commentaire Deashelle...  Suite à ton conseil, voici donc :

APRES TOUT!

Parait que le bonheur est un état d'esprit...

Pourquoi en l'affirmant semblons nous donc surpris!

De cette recette subtile, le code est-il perdu?

C'est bien la volonté qu'en est le fil ténu...

Alors trouver enfin le pouvoir de le tendre

Et la force d'ignorer qu'il ne faut rien attendre!

Ces remèdes d'antan étaient bien dérisoires

Puisqu'on ne raconte jamais qu'une part de l'histoire!

Et si la vie s'apprend au travers des tourments

Pourquoi chercher cette science, éveiller cette conscience?

De nos désirs si doux, forçons le rêve fou!

Pour que la vie enfin fasse partie de nous!

J.G.

Oui, "la vie s'apprend au travers des tourments":

www.youtube.com VIVE LA VIE!

réponse de Barbara

Chagall a parlé en  peintre. Il donne UN bonheur à ceux qui regardent ses toiles et en éprouve un lui-même à les créer. J'ai d'ailleurs  dit dans mon commentaire que l'Art est un bonheur.. C'est aussi une  nécessité et un partage ce qui procure une joie. Mais...cette considération écarte la vie dans ses situations, manifestations, relations multiples. Vous verrez un bref commentaire sur LE bonheur et UN bonheur  dans le blog que je viens d'envoyer

Amicalement.

Barbara

Deashelle a dit :

«Si toute vie va inévitablement vers sa fin, nous devons durant la nôtre, la colorier avec nos couleurs d’amour et d’espoir.» Marc Chagall

Chagall entre guerre et paix. Musée du Luxembourg. 19, rue de Vaugirard (VIe). Tél.: 01 40 13 62 00. Horaire: tous les jours, de 10h à 19h30. Jusqu'au 21 juillet. Cat.: «Chagall entre guerre et paix», éditions RMN-GP (35 €). DVD «Chagall, à la Russie,  aux ânes et aux autres», documentaire de 52 minutes, 2003,  de François Lévy-Kuentz (14,50 €).

....savoir dOnner

...savoir partager

...savoir AIMER avec un grand A.... de Aleph....Alpha.....

Barbara Flamand pose la question: 

"En France on créerait 60.000 postes dans l'éducation  nationale ?? Alors pourquoi en avoir supprimé des dizaines de mille dans l'enseignement au cours des années passées. ?"

Réponse:

C"est bien nécessaire, vu que le président de la République de l'époque,avait déclaré en 2007:

«L’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal.»

Après, il avait "dégraissé le Mamouth".

Après cette monstrueuse déclaration et vu les dégâts qu'elle a causé, il faut bien réenchanter le monde et offrir à la génération qui vient les chances qui lui sont dues, par le moyen de l'éducation. 

Barbara Y. Flamand a dit :

Réponse de Barbara Y.Flamand

La journée du bonheur me semble aussi vaine que la journée anti tabac, que celle de l'enfance que toutes les journées apparues au cours des dernières années, à part la journée es femmes qui a une signification historique. Qu'elle soit célébrée dans le Bhoutan met, évidemment, le Bhoutan en vue, un petit pays dont on ne connaît quasiment rien sinon qu'il est arriéré et proche du Thibet.

Les gouvernants seraient sensibilisés par cette journée ?  Ils prendraient en compte le bonheur des peuples ? Cela ferait rire si le sujet n'était aussi grave.

En France on créerait 60.000 postes dans l'éducation  nationale ?? Alors pourquoi en avoir supprimé des dizaines de mille dans l'enseignement au cours des années passées. ?

A propos du bonheur, j'ai répondu sous le texte d'Alain

L'Art ? Oui, il peut donner des moments de bonheur, un plaisir esthétique, un plaisir de communication et un réconfort. Dans ce monde de confusions de valeurs, il est des vraies valeurs qui s'affirment.. Les artistes de toutes disciplines, les poètes, les auteurs ne se demandent pas si c'est utile ou inutile de créer encore, non, ils créent. Car la création est inhérente à la nature humaine; elle apparaît dès le berceau de l'humanité. Les grottes de Lascaux en témoignent..

" Le bonheur est comme un oiseau qui s'envole dés qu'on veut l'attraper"

Quelqu'un me disait " on a été heureux , on sera heureux mais sur l'instant on a pas conscience que l'on est heureux "

Ce ne peut être que fugace , conjonction du plaisir et de la joie , du corps et de l'esprit ,  de l'âme pour les croyants .

" Les gens heureux n'ont pas d'histoire "  Peux - t- on imaginer une vie sans tempêtes , sans malheur , sans chagrin , où serait notre humanité . Un monde sans littérature , l'Art puise dans notre destin tragique de mortel , même si " Les grandes douleurs sont muettes " , elles font du bruit ....

C'est cette succession d'émotions qui fait le sel de la Vie ....

Même si je comprends ce que vous voulez dire, je crois que "se satisfaire de ce qu'on a" est une notion à manipuler avec précaution.

La nature même de l'homme est d'être expansive (au niveau de l'avoir, du savoir et de l'expression). Dans ce domaine comme ailleurs, il faut surtout éviter que le moyen ne devienne le but.

Répondre à la discussion

RSS

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation