Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

POUR L'AMOUR DE MARIE (NOEL) BON ANNIVERSAIRE !

En 1977, ma grand mère qui habite à côté de Charny, pour célébrer mon premier prix de poésie dans la Revue Points et Contrepoints (dans laquelle vingt ans plus tôt, Marie Noël avait été publiée) me prend en photo devant la statue de Marie Noël. Je recevrai 2 autres prix, un en 1980 (Médaille de bronze au Concours International Littéraire), un en 1987 (Prix Chateauneuf du Pape de la Société des Poètes Français) ainsi qu'une préface de Alain Decaux en 2007 pour l'un de mes prochains

recueils (2016 et 2017).

https://youtu.be/nIEaBx8MQ54

Plusieurs années après, je suis les cours de Pierre Litoust dans une école de musique à Conflans Ste Honorine (Classe de Chanson pendant 12 ans, équivalant à un 3ème cycle). Il me fait découvrir les poèmes de la dame et je mets en musique deux poèmes. Encore quelques années après, nous arrivons en bateau à Auxerre. Je passe devant la maison, fermée toujours, c'était en 2003. En 2010, une des petites nièces de Marie Noël F.R. vient m'écouter en concert à Châtel Censoir. Peu après elle me donne les coordonnées de la S. (à l'époque M. de S. était président) quand je lui dis que j'ai mis en musique deux poèmes et que j'aimerais pouvoir les chanter (et de ce fait obtenir une autorisation). Je ne parviens à joindre ces personnes ni par mail ni par téléphone. Fin 2013, nous atterrissons dans un petit appartement rue Milliaux soit à mi chemin entre la maison et le lieu de naissance de Marie Noël.

Clin d'oeil du destin ? Je tente toujours désespérément de joindre ou d'atteindre la S. qui semble être présente sporadiquement dans la maison toujours fermée...

                M. G. Président de la S. en septembre 2014, m'ouvre la porte : mon affiche à droite !

Un jour de septembre 2014, la porte s'ouvre. Mon compagnon Carl rentre et rencontre plusieurs personnes, le nouveau président, M. G. et M. C., archiviste depuis plus de 30 ans. M. G. se confie à Carl sur certains choses curieuses au sein de l'association.... Puis m'invite à chanter GRATUITEMENT pendant les 2 journées du Patrimoine les 20 et 21 septembre 2014. J'accepte et je passe le samedi et le dimanche dans la Maison de Marie Noël à chanter mes propres chansons et les poèmes de Marie Noël que j'ai mis en musique (environ 6). M. B. m'invite chaleureusement (hé oui) à chanter pour illustrer sa conférence à propos de sa grand tante par alliance. Tout le monde est très satisfait de ma prestation. Beaucoup de monde car je suis aussi un peu connue dans l'Yonne.

https://youtu.be/QSXqGbIvH5Y

L’AME SŒUR  

 

                                            La maison s’est ouverte

                        Au vent de ma chanson

                       Triste et surtout déserte

                       Elle errait sans raison

 

                        Ses roses sont fanées

                        Ses poutres s’alourdissent

                        Sous le poids des années

                        Des feuilles qui jaunissent

                        Ses murs sont devenus

                        Un peu gris sous les larmes

                        Mes notes inconnues

                        Sont tombées sous le charme

                        Elle attendait dehors

                        La vieille forteresse

                        Comme une femme au port

                        S’étiole sans tendresse

                        Elle a ouvert les bras

                        Et le plus grand poème

                        Est sorti des gravats

                        Pour lui dire je t’aime

                        Son corps est oppressé

                        Par la guerre et l’absence

                        La chaleur d’un baiser

                        A brisé le silence

                         Elle a dit : venez vite

                        J’ai encore dans le four

                        Une tarte bien cuite

                        Et quelques mots d’amour

                        Alors tout doucement

                        J’ai traversé le seuil

                        Touché le firmament

                        Avec du bleu sur l’œil

                        Alors je suis entrée

                        Avec plein de douceur

                        J’ai enfin rencontré

                        Ma défunte âme sœur / âme sœur 

             Anne David (parmi 350 chansons déposées paroles et musique à la Sacem)

20 décembre 2014, avec l'accord du Président de l'époque M. G., je donne avec deux musiciens un concert avec en première partie mes chansons, en deuxième partie, les poèmes de Marie Noël que j'ai mis en musique et pour lesquels j'ai demandé une autorisation écrite en octobre.

Février 2015 : nous recevons chacun Carl et moi une lettre recommandée nous interdisant de poursuivre l'hommage, de chanter les poèmes etc... Entre temps, je suis invitée à me produire avec cet hommage entre autres à l'Abbaye de Reigny, à la Closerie, à Paris (22 concerts en 2016). Le 24 août, date assez symbolique donnée par la S., j'honore un rendez vous que j'ai demandé depuis des mois avec le nouveau Président. Je me retrouve devant 3 personnes (2 en plus du président). Pendant 1 h 30, j'aurai été "torturée" mentalement dans la pièce où j'ai offert gracieusement 3 concerts. M. B, notamment me dit que je ne suis pas à la hauteur, que mon travail n'est pas de qualité... Je rétorque que j'ai reçu la MEDAILLE D'HONNEUR DE LA VILLE D'AUXERRE (mais il dit : " çà ne vaut rien, même la légion d'honneur on la donne à n'importe qui"). J'aurai aussi été invitée, interviewée cette année par 1 télé nationale voire internationale, la Chaîne Catholique KTO et 2 Télés locales (comcomTV et Auxerre TV). et j'aurai reçu une seconde médaille d'AMBASSADRICE DE L'YONNE ET DE LA BOURGOGNE  (et sans doute une troisième récompense cette année 2017) après mon concert de Vallery de M. J.B.L, maire et sénateur. J'aurai reçu entre autres les félicitations de nombreuses personnes (une trentaine de dates) dont le Père T. Je continue mon hommage, persiste et signe.

https://youtu.be/TqdC2w62UXA

https://youtu.be/CYPx9LsipLU

Avec toi j'ai marché...

 

 

Avec toi j’ai marché

Vers un ciel plein d’étoiles.

Regarde bien, Marie

Ce qu’ils font de nos rêves !

 

Hé oui, rien n’a changé

Depuis que certains voiles

Ont posé le mépris

Sur nos yeux : je m’élève

 

Contre les fossoyeurs

De ton œuvre bannie !

Nous traversons le temps,

Je reste à tes côtés.

 

Vers des mondes meilleurs,

J’emmène un chant béni ;

Je croque à pleines dents

Dans tes mots mérités !

 

Levant une bannière

Qui porte tes couleurs,

Je trottine gaiement

Avec ton chant joli.

 

Emplie par ta lumière,

J’avance ! je n’ai pas peur

Des propos assommants

M’accusant d’un délit.

 

Oui j’avance, Marie,

Avec la larme à l’œil,

Mais aussi le sourire

De ceux qui, comme toi,

 

Combattent à tout prix

Avec de simples feuilles.

Toute à la joie d’écrire,

Je continue ! Je dois

 

Tenir quoi qu’il advienne !

Ton regard bienveillant

Accompagne ma voix ;

Certains m’ont adoubée !

 

Alors, hurlante chienne,

Flairant des assaillants,

Je protège avec foi

La rime prohibée.

 

Avec toi, j’ai couru

Sur les rives de l’Yonne.

Regarde bien, Marie,

Ce qu’ils ont fait. Dis leur !

 

Tu n’as pas disparu.

A ceux qui nous baillonnent,

Sans fin, je lance un cri :

Vous écrasez nos fleurs !

 

Avec toi, j’ai marché

Vers un ciel plein d’étoiles !

Anne David septembre 2016

Vues : 155

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de ANNE DAVID le 14 novembre 2016 à 9:39

Merci Béatrice, je vais voir les liens sur Auxerre TV. En voici un autre sur la même :

http://www.auxerretv.com/content/index.php?post/2016/09/16/Anne-Dav...

Commentaire de ANNE DAVID le 14 novembre 2016 à 9:31

Merci Adyne, Suzanne et Béatrice pour vos commentaires ! Bonne journée !

Commentaire de Gohy Adyne le 14 novembre 2016 à 9:10

Félicitations pour ce beau parcours et pour votre talent.

Bonne continuatioin.

Bonne journée.

Amicalement.

Adyne

Commentaire de Béatrice Joly le 14 novembre 2016 à 1:33
Commentaire de Béatrice Joly le 14 novembre 2016 à 1:28

       CONSULTEZ LE           PREMIER VOLUME DE  LA COLLECTION D'ART       "ETATS D'AMES                   D'ARTISTES"

    http://bit.ly/22T5z0Q

        Une des deux magnifiques vitrines de

     PEINTURE FRAICHE

La plus belle librairie d'art             de Bruxelles

  www.peinture-fraiche.be

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Le projet est lancé. La première rencontre aura lieu le mardi 30 mai à 19 heures à l'espace art gallery. Une annonce en bonne et due forme vous sera communiquée en temps voulu

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2017   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation