Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Mamma Medea (de Tom Lanoye et Christophe Sermet ) par le théâtre du Rideau

 

« Au théâtre, il n’y a rien à comprendre, mais tout à sentir. » Louis Jouvet

 

Dans cette Mamma Medea, au titre si innocent,  nous assistons à un bombardement de sensations à vif et à un plongeon dans les enfers brûlants de la passion sauvage, de la barbarie élevée en mode de vie et des sentiments contradictoires  portés à leur  incandescence. Le théâtre du Rideau nous emmène dans une interprétation fulgurante des paroxysmes  délirants du vieux mythe de la sauvage Médée, réénergisé par l’écriture bouillante  de l’auteur flamand Tom Lanoye.

Une figure littéraire  remarquée et estimée à travers toute  l’Europe. Le génie du verbe y est, est-il un héritier de Hugo Claus ?  La puissance évocatrice du  texte est incomparable. Il y a une  richesse verbale volcanique et une violence inégalée dans les souffrances des protagonistes qui captive l’attention. La traduction française est splendide. Le texte en langue originale, moins sauvage parce que silencieux,  clignote comme à l’opéra. Une guitare et des chants multilingues constituent quelques pauses  méditatives  bienvenues. La musique  n’adoucit-elle pas  les mœurs ? La mise en scène est d’une liberté et d’une férocité incontestables. Tout est dans l’affect déversé sur le plateau comme le chaos de notre monde.  Mais rien ne sert de décrire le spectacle en long et en large, il faut aller sentir  de tout votre être, si vous osez,  cette production théâtrale tout-à-fait hors du commun. La distribution est sans faille et chacun des personnages est à la fois grandiose, à l’échelle des dieux mythologiques,  et dramatiquement vulnérable et  humain. Down to earth.

 

L’histoire :

 

Nous sommes en Colchide chez le roi Aeétès, un tyran barbare. Jason et ses compagnons Argonautes  sont venus récupérer la toison d’or gardée par un serpent aux mille yeux. Le héros grec  doit d’abord subir une épreuve apparemment  insurmontable, celle de dompter deux terrifiants taureaux aux pieds d’airain, de labourer un champ  sacré consacré à Arès, semer dans ce champ les dents d’un dragon et tuer l’armée de guerrier géants qui en sortirait. Médée, la fille du roi  et la nièce de Circé devient follement  amoureuse de Jason et  trahissant  son père, aide Jason par ses conseils avisés. Le défi téméraire réussit à Jason mais le roi a juré  de se venger et de l’exterminer avec ses compagnons. Médée  endort le serpent gardien de la toison d’or par son chant magique et  s’enfuit avec Jason vers  Iolcos, en Thessalie. Elle lui fait tuer son propre frère Absyrtos lancé à sa poursuite par le roi de Colchide. Pour éloigner la malédiction qui les poursuivra après un acte si atroce, les deux amants n’hésitent pas à  procéder à un rituel barbare sur les marches du temple d’Artémis.  Après un séjour tumultueux à Iolcos  où Médée se livre à toutes sortes de crimes par amour pour Jason,  Jason finit par être chassé. Médée, Jason et leurs fils trouvent refuge à Corinthe auprès du roi Créon. Mais  Médée sombre dans la folie, car Jason a décidé de la bannir et d’épouser Créuse,  la fille du roi Créon. Répudiée, bafouée et désespérée, Médée assassine Créuse  en lui tissant une robe assortie d’un diadème en or qui se transformeront en flammes  au premier essayage. Le père périt dans les flammes en voulant sauver sa fille.  Jason  est fou de rage. Une  querelle dévorante poussera Médée et Jason à assassiner leurs propres enfants.

 

La tragédie  antique a été tordue et rendue à notre échelle actuelle. Elle secrète avec force  la profonde douleur  des déchirements intimes pour fabriquer une œuvre théâtrale vibrante et totalement bouleversante. 

 

 

 

Du 11 au 29 octobre 2011

Avec : Anne-Claire, Claire Bodson,  Adieb Drumel, Pierre Haezaert, Francesco Italiano, Philippe Jeusette, Nicolas Legrain, Mathilde Rault, Yannick Renier, Fabrice Rodriguez et les enfants Jules Brunet, Arthur De Waele, Tibo De Waele, Balthasar Monfè

mise en scène Christophe Sermet

Photos de : ©Marc Debelle

dossier pédagogique: http://www.rideaudebruxelles.be/saison1112/mamma/files/DS_mamma.pdf


Lieu : Au Kriekelaar - Rideau de Bruxelles
86 rue Gallait  1030  Schaerbeek  - 02 737 16 01

http://www.rideaudebruxelles.be/index.php

 

 

 

Vues : 829

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Deashelle le 19 janvier 2014 à 12:16

NOMINE MEILLEURE MISE EN SCENE (CHRISTOPHE SERMET) ET LAUREAT 2012 POUR CLAIRE BODSON, MEILLEURE ACTRICE.

www.rideaudebruxelles.be

Extrait de  la critique de Christian Jade (RTBF): critique de 2011

" A ma connaissance, Mamma Medea n'a été jouée qu'une fois en flamand, il y a 10 ans, à Anvers. Donc, même pour les Flamands de Bruxelles, ce sera une découverte, ce texte de Tom Lanoye, dans une version française d'Alain Van Crugten- le traducteur réputé des vedettes flamandes, dont le fameux Chagrin des Belges d'Hugo Claus.

Au fait.

Mamma Medea joue sur plusieurs tableaux. Au centre, bien sûr, la figure tragique de Médée, l'infanticide, mais "retravaillée" et dans sa psychologie et dans sa relation avec sa famille "barbare" et dans son rapport au monde "civilisé", les Grecs, incarné par Jason. Cette première partie, "épique" est centrée sur l'épreuve imposée à Jason par le tyran, père de Médée, Aiétès- -pour conquérir la fameuse "Toison d'Or" et sur le coup de foudre de Médée pour le beau "civilisé. Dans la deuxième partie fabuleuse, le duo Jason /Médée nous plonge dans l’intimité d’un couple déchiré avec une interprétation superbe de Jason et gagne encore en intensité "

 

A voir au Théâtre National , hébergeant le Rideau de Bruxelles pour Mamma Medea jusqu’au 25 janvier 2014

http://www.rtbf.be/culture/chronique/archive_christian-jade?chroniq...

Commentaire de Deashelle le 1 mai 2012 à 0:22

Le Rideau de Bruxelles a le plaisir d'annoncer la programmation de Mamma Medea au Théâtre de l'Odéon, dans le cadre du Festival Impatience, ces 9 & 10 mai.

Créé en octobre 2011 au Rideau de Bruxelles, nous pouvons d'ores et déjà annoncer quelques dates de tournée.

MAMMA MEDEA en tournée

TOM LANOYE / CHRISTOPHE SERMET (artiste associé au Rideau)

09 & 10.05 2012  ODÉON - Théâtre de l'Europe, Paris / Festival Impatience

Tournée prévue :

 05.07 2012                  Festival au Carré, Mons

10,11 & 12.10 2012   Comédie de Béthune, France

16, 17 & 18.10 2012  Théâtre royal de Namur

 29 & 30.11 2012         Festival Next, Tournai

Commentaire de Deashelle le 14 novembre 2011 à 23:53

à lire, le bel article de Suzane Vanina : http://www.ruedutheatre.eu/article/1546/mamma-medea/

    Live chat with

   Robert Paul with:

          Twoople me

        Etat du chat actuel:

           Robert Paul est                     actuellement

             

             INDISPONIBLE

pour chat twoople, même     avec les non membres                  du réseau 

L'émission complète d'Actu-tv de juin 2014

Actu TV présente un membre Arts et lettres chaque mois
 sur recommandation

d' Arts 
Lettres

 

Voir les vidéos Actu -TV des membres recommandés par Arts et Lettres

 

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Les rois mages. Le dernier album pour enfants que Rébecca Terniak vient d'éditer

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE


ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Vidéos de Robert Paul

L'enfantin bouquet de Paula Modersohn-Becker


Miniature

Réalisé et proposé par Robert Paul

La part des Anges (Part One) - Filippino Lippi


Miniature

Proposé et réalisé par Robert Paul

La légende dorée (Manuscrit de Beaune XIVème siècle)


Miniature

La légende dorée pour combattre seulement avec son coeur:
La Légende dorée est un célèbre recueil de vies de saints, composé par Jacques de Voragine (Jacopo da Varazze, 1230-1208) au milieu du XIIIe siècle ou, plus tard, aux environs de 1266. Dans les éditions primitives, le titre était: "Vies" ou "Légendes des saints", ou encore "Histoire Lombarde". Les manuscrits, les éditions, les…

Hans Memling


Miniature

Proposé et réalisé par Robert Paul

© 2014   Créé par Robert Paul.

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation