Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

"Spir'als" du 1er avril au 30 mai. Le livret, souvenir des partenariats poésie-peinture et traductions sur Arts et Lettres.

Un partenariat poésie-peinture et des traductions, dans une exposition, mais pourquoi ?

Une exposition de peintures, un salon littéraire sont des événements courants.

Les artistes aiment montrer leur travail, les poètes aiment être lus.

Sur Arts et Lettres, nous partageons nos passions.

Joëlle Diehl, à l'origine des partenariats peinture-poésie,

en ouvrant à la traduction des poèmes dans d'autres langues, 

a donné une dimension internationale à notre aventure.

L'exposition de mes abstractions lyriques organisée en avril

dans un lieu magique à "All Saints’ Episcopal Church" à Waterloo 

est une occasion magnifique de faire vivre tous ces échanges en les exposant au grand jour ; 

quitter le virtuel, une belle aventure réunissant les textes qui ont été inspirés pas les peintures.

C'est une façon de remercier les poètes pour l'honneur qu'ils font au peintre.

A cette occasion, j'ai créé un petit livret reprenant tous les poèmes écrits sur les peintures

et leurs traductions.

Une façon d'immortaliser la belle aventure qui nous unit sur le site.

Les partenariats poésie-peinture

Arts et Lettres de Joëlle Diehl et Sandra Dulier

et les traductions de

Dominique-Hélène Lemaire et Joëlle Diehl.

...................................................................................................

« Prairial »

 

Sanctus, Benedictus

 

Sous la voûte bleutée scintille le printemps.

La rosace azurée de papillons flottants

Sur les rayons turquins, soudain se fait bouquet

Mille reflets carmins explosent en un banquet.

 

Ô cet orgue divin en arpèges vermeils,

Prairial au matin chante ses merveilles.

 

Sanctus, Benedictus

Gloria in exelsis.

Joëlle Diehl

04/03/2017

...................................................................................

Sanctus, Beneditus

 

Under the deep blue vault sparkles the spirit.

The azured rosace of floating flames

Gliding on turquoise rays, suddenly flashes the bouquet

And thousands of carmine glints explode into the celestial banquet.

O this divine organ in arpeggiated arpeggios,

Prairial in the morning will sing its wonders!

 

Sanctus, Benedictus

Gloria in exelsis.

 

Traduction de Dominique-Hélène Lemaire

...................................................................................................................

Sanctus Benedictus

 

Unter dem tiefblauen Gewölbe funkelt der Frühling.

Die azurblaue Fensterrose mit den schwebenden Flammen

Auf türkis Widerscheine, plötzlich wird zum Blumenstrauss.

Tausende karminrote Strahlen entfalten sich zum Bankett.

Ô dieser göttliche Orgel in leuchtendroten Arpeggio,

Mai im Morgentau singt seine Wunder.

 

Sanctus Benedictus

Gloria in exelsis.

 

Traduction Joëlle Diehl

.........................................................................................................................

 "Ventôse"

Survivrons-nous

Survivrons-nous à ce monde

plongé dans l'indifférence,

supporterons nous la démence

qui chaque jour nous inonde?

Dans l'ouragan des violences,

l'âme violée se révolte,

se cache dans la désinvolte

pour garder ses espérances.

Survivrons-nous à l'horreur

qui chaque jour nous agresse,

fragilise notre bonheur,

nous plonge dans la détresse?

La vie n'est plus que pauvreté

et nous fait craindre demain.

Confrontés à l'insipidité,

d'hier alors nous avons faim.

Survivrons-nous au malheur

qui nous plongera soudain

dans ces moments crève-coeur

qui nous semblent inhumains?

Le ciel troué est sale de cupidités,

les nimbus, lourds et noirs, le font pleurer.

L'ère nouvelle nous fait trembler,

et nous appelons alors à l'humilité.

Survivrons-nous à cette terre meurtrie

que par l'inconscience nous fîmes naître?

Nous jurons bien fort l'amour à la patrie,

mais devant Dieu, nul ne veut comparaître!

 

04/04/2015

…………………………………………………………

God at the balcony.

Shall we Survive?

Shall we survive this world

Plunged into indifference,

Shall we bear with the dementia

Which floods us every day?

In the hurricane of violence,

The violated souls revolt,

They hide in the  day-to-day

To stick to their hopes.

Shall we survive the horror

Which every day gnaws us,

Weakens our happiness,

Soaks us into distress?

Life is no more than poverty

And makes us fear for tomorrow.

Confronted with the lost taste

Of yester years,

We are left hungering.

Shall we survive the misfortune,

Which suddenly immerses us

In those heartbreaking times

We deem so utterly inhuman?

The hidden sky is made dirty

With greed and lust.

The nimbus, heavy and black,

Makes it cry. The new era

Makes us tremble,

And we then call for humility.

Shall we survive this bruised Earth

Created by our selfish unconsciousness ?

We strongly swear our love to our country,

But before God, who will dare to appear ?

Traduction

de Dominique- Hélène Lemaire

........................................................................................................................

"Noir dessein"

Issue

Le monde s'indigne,

la voix transhumance

crie l'acier violence

de foudres lamines.

De nos déchirures,

les lunes ineffables

d'espoirs sablent

les sombres épures.

Car en présence

de tout chaos

naît l'écho

Résistance.

Sandra Dulier

 ............................................................................................................................

Way out

 

The world is indignant,

The transhumance voice

Shouts steel violence

From laminated casks.

 

Inside our torn hearts,

Ineffable moons

Of sandy hopes

Draw dark sketches.

 

As

From all chaos,

Echoes the voice

Of Resistance.

 

Sandra Dulier

 

Traduction de

Dominique-Hélène Lemaire

....................................................................................................................

"Révolution"

Tolérance,

que j'aimerais te chanter

au nom de la liberté...

Mais

Les frontières tombent

les hommes ensanglantés

se meurent sous les bombes!

Tant d' horreurs venant nous hanter.

Tolérance

Que j'aimerais te louer

au nom de l'égalité...

Mais

les uns se crèvent de faim

les autres s'en lavent les mains.

L'homme a de bien grands mots

pour taire tous ces maux.

Tolérance

J'aimerais tant te vivre

au nom de la fraternité...

Mais

Cupidité efface l'amitié

Intégrité se donne qu'à moitié.

Seul dans ses espoirs perdus

l'homme alors s'est pendu.

Tolérance,

J'aimerais tant te lire

au nom de tes vérités...

Mais

les mots ne peuvent adoucir

ce que l'Homme doit endurcir.

Il me faudrait en rire?

Tant d'injustices et cruautés....

Tolérance,

J'aimerais tant te prier

au nom du Dieu puissant

Mais

Dans ce monde rugissant

on se bat pour s'approprier

une place dans l'éternel...

Cependant n'est-Il pas universel?

Tolérance,

Que j'aimerais te chanter

au nom de l'humanité...

Mais

Je garde l'espérance

que se meure l'in-tolérance

 

09/09/2014

..........................................................................................................

Tolerance,

How   I would like to hum

Your melody in the name of freedom ...

But

Borders fall apart

Bleeding  people by thousands

Are dying under bombs!

Horrors galore come to haunt us.

 

Tolerance,

How   I would like to sing

Your unrivaled harmonies

In the name of equality ...

But

While some perish from hunger

Others are washing their hands

And Man just waves fat words

To silence all those evils.

 

Tolerance,

How I wish I could

Whistle your lovely tunes

In the name of the fraternity ...

But

Greed plays down friendship

And integrity plays its dirty tricks.

Abandoned  in his lost hopes,

Man has  hung up on  Humanity.

 

Tolerance,

How I would love to read

Your gentle spells

In the name of Truth…

But

Words cannot soften

What man has hardened.

Should I laugh

At so many an injustice

And cruelty?

 

Tolerance,

How I would love to praise you

In the name of our Almighty …

But

In this roaring world

We keep fighting to get ourselves

A slice of  Eternity ...

But nothing but you, Tolerance,

Is worth being eternal!

  

Tolerance,

How  I would like to  chant

Your blessed name,

In the name of Humanity ...

But

I can only  cling to  the sacred hope

That through in-tolerance,

Never stops dissolving in our crooked minds.

 

 

09/09/2014

 

Traduction de

Dominique-Hélène Lemaire

.........................................................................................................................

"Germinal"

Couleurs  

 

Je sème le violet, l'orange et le rose

sous ces tonnelles où posent

les arbustes enfleuris

de leurs poésies.

 

Je sème des notes mélodiques

dans ce paysage magnétique

où volent les chants d'oiseaux

sur la mare aux crapauds.  

 

Je colore le ciel

de nuages soleil

et ris, surprise,

en gourmandise.

 

Nager en pastels,

colorer des arcs-en-ciel,

insuffler la joie

pour lui, pour moi.

 

Sandra Dulier

 

…………………………………………………… 

Colours

 

I do sow purple, orange and pink

Under these arbours

Where sweet shrubs clad

With poems are dozing.

 

I do sow melodic notes

In this magnetic landscape

Where birdsongs soar

Over the pond laughing with toads.

 

I do colour the skies

With greedy sunny clouds,

That are such a surprise!

 

Let us swim in pastels,

Coloring rainbows,

Implanting joy

For him, for me.

 

Sandra Dulier

 

Traduction de

Dominique-Hélène Lemaire

......................................................................................................................

"Luminescence"

Vibrations

En notes bleues

le soleil épand

les traits racés

à l'encre vie.

Clair bouquet

en safran or

capte le jour,

cueille l'infini.

Gestes courbes

semencent le regard

d’un précieux équilibre

et l'alchimie se pose

sur le bord imaginaire,

aplomb audacieux

d'une nature dansante

en feu de joie.

Sandra Dulier

……………………………………………………….

Vibrations

Within blue notes

The sun spreads

Racy features

Through the ink of life.

A saffron gold bright bouquet

Captures the day,

And picks up the infinity.

Curved gestures

Seeding your gaze

Into a treasured balance,

Form a secret alchemy

That in a fiery burst of joy,

Audaciously steps

On the imaginary edge

Of the dancing Nature.

Sandra Dulier

Traduction by

 Dominique-Hélène Lemaire 

.......................................................................................................................

Mes plus vifs remerciements vont

à Madame La Révérende Sunny Hallanan,

pour son chaleureux accueil

au sein de son église.

 

Merci aux poètes d’Arts et Lettres,

Joëlle Diehl et Sandra Dulier,

 pour leurs merveilleuses inspirations,

à Dominique-Hélène Lemaire qui m’a fait l’honneur

de traduire les poèmes de mes amies poètes,

  ainsi qu’à Robert Paul,

fondateur du réseau Arts et Lettres,

sans qui ce partenariat poésie-peinture n’aurait pas vu le jour.

  

« Optimiste inconditionnelle,

Ma  peinture est le reflet de ma joie de vivre,

 je peins sans arrière-pensée, dans le plaisir du moment ;

jamais  je ne peins quand je souffre, 

je ne laisse pas détruire ce plaisir sans cesse renouvelé

par des émotions qui elles, finissent toujours par s’envoler…»

Liliane Magotte    

Un partenariat poésie-peinture

&

Traductions

Arts Lettres

Une partie de l'exposition.

Deux des installations

Vues : 140

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Deashelle le 20 mars 2017 à 11:34

Tandis qu’à leurs œuvres perverses,
Les hommes courent haletants,
Mars qui rit malgré les averses,

Prépare en secret le printemps.


Théophile Gautier

Commentaire de Nicole Duvivier le 16 mars 2017 à 10:46

Quelle belle et riche aventure humaine !!  Bisous, Nicole

Commentaire de Joelle Diehl le 15 mars 2017 à 19:27

Je ne me permets pas ici d'ajouter un seul mot à ce commentaire de Deashelle! Car elle a tout dit avec une telle sensibilité et un tel respect de la personne qu'est Liliane , ma "Lily"!
Merci
Joëlle

Commentaire de Deashelle le 14 mars 2017 à 19:19

Mon plus grand respect pour mon amie Liliane Magote qui emmène des artistes complices dans la joie du partage  et mène fièrement la barque artistique sur les flots  tumultueux d'un monde en dérive. Du pinceau et de la plume  elle esquisse obstinément des cheminements vers la lumière, la raison et la joie... Du  fond du coeur, jaillissent l'amour du prochain, l'amitié et l'esprit humaniste. 

Ensemble, nous vous invitons  à ces  rencontres véritables,  de visage à visage,  lors d'événements vivants  tels que concerts et expositions. Membres d'Arts et Lettres, venez nombreux, et soyez tous les bienvenus à ces "Belles rencontres" !   

Commentaire de Joelle Diehl le 13 mars 2017 à 19:44

Je ne dis qu'une chose: émotion pure et c'est pourquoi en fait on ne peut dire qu'une chose en ayant les larmes aux yeux!

MERCI, merci à tous les participants....avec mon plus grand respect

Joëlle

       CONSULTEZ LE           PREMIER VOLUME DE  LA COLLECTION D'ART       "ETATS D'AMES                   D'ARTISTES"

    http://bit.ly/22T5z0Q

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Le projet est lancé le 28 mars 2017. J'y ai affecté les heureux talents de Gérard Adam pour mener ce projet à bonne fin

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2017   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation