Il est de ces citadelles qu’on ne puisse gravir,

Verrouillées telles des cadenas d’acier,

Qui enferment en leur sein, passé, présent, avenir


Et que jamais nul ne pourra briser.

Repliées au grenier, ayant tiré l’échelle,

Confinées aux munitions, rassurées parmi elles…