Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Informations

J'avais 20 ans et je découvrais

Quand on a dix-neuf ans, on finit toujours par faire ce dont on a envie

Montherlant

Membres : 115
Activité la plus récente : 4 janv.

Rimbaud qui avait tout dit quand il avait 17 ans

Je n'oserais pas vous dire quel âge j'avais quand j'avais 20 ans

R. P.

Mur de commentaires

Commenter

Vous devez être membre de J'avais 20 ans et je découvrais pour ajouter des commentaires !

Commentaire de Raymond MARTIN le 2 septembre 2013 à 8:52

Une forme vieillie , Anne, certes dont certains ne se lassent pas heureusement !

Commentaire de Anne RENAULT le 1 septembre 2013 à 21:25

J'apprécie beaucoup Montherlant, très bon auteur, malgré une forme vieillie, mais je ne pourrais dire comme lui, car à 19 ans, je ne savais pas encore ce dont j'avais vraiment envie...

 

Commentaire de Rébecca Terniak le 1 septembre 2013 à 19:24

Merci le roi des Haïkus pour tes apports,

très beau poème et beau souvenir du sud

Commentaire de Raymond MARTIN le 1 septembre 2013 à 17:36

Terre lune,Terre Lune

Ce soir j'ai mis mes ailes d'or

Dans le ciel comme un météore

         Je pars

Terre Lune, Terre Lune

J'ai quitté ma vieille atmosphère

J'ai laissé les morts et les guerres

         Au revoir

Dans le ciel piqué de planètes

Tout seul sur une lune vide

je rirai du monde stupide

Et des hommes qui font les bêtes

Terre Lune,Terre Lune

Adieu ma ville,  adieu  mon coeur

 globe tout perclus de douleurs

           Bonsoir

            Boris Vian

Commentaire de Raymond MARTIN le 1 septembre 2013 à 16:10

..Quand  j'ai eu 20 ans   en 1963 le Général Trucmuche m'a dit : c'est le moment ,me voilà donc habillé en soldat ,2 ans encore à ce moment là.Et ,qu'elle chance alors quand je fus la-bas au bord de la mer  prés de ce cimetière marin où je sentais l'odeur de l'encre acidulée utilisée par un Maître (Paul Valéry) .J'y ai vu aussi   avec émotion (là) où un Georges  vit le jour avant d'avoir les cheveux frisés,une moustache et une pipe. Ces deux endroits ne s'oublient  pas ................et n'ont pas une mauvaise réputation...................... 

Commentaire de Joelle Diehl le 1 mai 2013 à 11:47

J'avais 20 ans et je partais en Allemagne...

J'avais 20 ans et je découvrais "le crépuscule des Dieux" vu par Visconti et dieu s'appelait soudain Helmut Berger !...et ce fut la rencontre décisive...je partirais en Allemagne pour en connaitre la litterature, la musique et toutes les légendes qui me fascinaient, car j'ai appris l'allemand ainsi, mon premier livre de cours était fait ainsi. Chaque lecon, nouvelle rencontre...Barbarossa, la Lorelei, les rats de Hamelin, la tour de Bingen et tant d'autres...quelle langue vivante! En arrivant en allemagne, je possédais déjà pas mal de vocabulaire.....inutilisable! je ne savais même pas acheter mon pain...

Mais je connaissais Bayreuth, Wagner, Louis II de Bavière, Liszt et Cosima...un monde féérique, envoûtant....tous les contes de mon enfance en un!

J'avais 20 ans et je partais en Allemagne pour y rester!

Commentaire de Deashelle le 5 mars 2013 à 10:05

20 ans ou presque et je découvrais les secrets d'Abusimbel , en voyage de noces!

Les mystères ne cesse de se dévoiler, ou de s'approfondir:

Deux chercheurs belges présentent la pyramide de Khay découverte sur la colline de Cheikh Abd el-Gourna (rive ouest de Louqsor). http://egyptomusee.over-blog.com/article-visitons-la-pyramide-de-khay-115573342.html

Commentaire de Deashelle le 1 mars 2013 à 9:59

  Sacré Français !

On se souvient tous  de son impressionnante contribution à l’art mineur de la chanson en français dans le texte. Serge Gainsbourg nous quittait le 2 mars 1991. Ce dimanche, Alexandra Vassen propose une programmation musicale composée d’évidences, de raretés, de retrouvailles, de reprises, de remixes et d’inspirations… Des sucettes de France Gall à La Javanaise de Françoise Hardy, de Ford Mustang par Leine ou Mike Patton à Bonnie and Clyde par Mick Harvey… Les lignes de basse de Bertrand Burgalat, la plume de Benjamin Biolay, Brigitte Bardot, Catherine Deneuve. Et puis, Jane. Charlotte. Lou.

Dimanche 3 mars de 15 à 17 heures sur la Première

Commentaire de Deashelle le 23 février 2013 à 9:45

Adrien

Jacques PRÉVERT
Recueil : "Histoires et d'autres histoires"

Adrien ne fait pas la mauvaise tête ! Reviens !

La boule de neige que tu m’avais jetée à Chamonix l’hiver dernier je l’ai gardée Elle est sur la cheminée près de la couronne de mariée de feu ma pauvre mère qui mourut assassinée par défunt mon père qui mourut guillotiné un triste matin d’hiver ou de printemps… Adrien ne fait pas la mauvaise tête ! Reviens ! j’ai eu des torts j’en conviens je suis restée de longues années sans rentrer à la maison Mais je te l’ai toujours caché c’est que j’étais en prison ! J’ai eu des torts j’en conviens souvent je battais le chien mais je t’aimais bien !… Adrien ne fait pas la mauvaise tête ! Reviens ! Et Brin d’osier ton petit fox-terrier qui est crevé la semaine dernière je l’ai gardé ! Il est dans le frigidaire et quand parfois j’ouvre la porte pour prendre de la bière je vois la pauvre bête morte ca me désespère! Pourtant c’est moi qui l’ai fait un soir pour passer le temps en t’attendant… Adrien ne fais pas la mauvaise tête ! reviens ! De la tour Saint-Jacques je me suis jetée avant-hier je me suis tuée à cause de toi Hier on m’a enterrée dans un très joli cimetière et je pensais à toi Et ce soir je suis revenue dans l’appartement où tu te promenais nu du temps que j’étais vivante et je t’attends… Adrien ne fais pas la mauvaise tête ! Reviens ! J’ai eu des torts j’en conviens je suis restée de longues années sans rentrer à la maison Mais je te l’ai toujours caché c’est que j’étais en prison ! J’ai eu des torts, j’en conviens souvent je battais le chien mais je t’aimais bien !… Adrien ne fait pas la mauvaise tête ! Reviens !

Commentaire de Deashelle le 23 février 2013 à 8:58

Dans un petit bateau

Robert DESNOS
Recueil : "Destinée arbitraire"

Dans un petit bateau

Une petite dame

Un petit matelot

Tient les petites rames

Ils s’en vont voyager

Sur un ruisseau tranquille

Sous un ciel passager

Et dormir dans une île

C’est aujourd’hui Dimanche

Il fait bon s’amuser

Se tenir par la hanche

Échanger des baisers

C’est ça la belle vie

Dimanche au bord de l’eau

Heureux ceux qui envient

Le petit matelot.

 

Membres (115)

 
 
 

       CONSULTEZ LE           PREMIER VOLUME DE  LA COLLECTION D'ART       "ETATS D'AMES                   D'ARTISTES"

    http://bit.ly/22T5z0Q

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Le projet est lancé le 28 mars 2017. J'y ai affecté les heureux talents de Gérard Adam pour mener ce projet à bonne fin

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2017   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation