Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Informations

Causes

                          Belles causes

Communiquez sur des belles causes à défendre, ajoutez y vos avis et communications

Ce groupe sera strictement modéré, afin de ne pas y introduire des aspects politiques et commerciaux

Pour le moment je propose de ne traiter que les causes suivantes:

L'enfance: enfance maltraitée, protection de l'enfance

La pauvreté dans le monde

Nature et animaux: maltraitance des animaux

Egalité des droits hommes et femmes

Homophobie.

Grossophobie

Paix

contre le terrorisme et l'obscurantisme:

Nous proposons: 

La culture, l'éducation, l'esprit critique, les beaux-arts et les belles lettres.

Il vous est loisible de me suggérer d'autres causes. Tout suggestion sera examinée avec soin

Robert Paul

Membres : 31
Activité la plus récente : 16 nov.

Forum de discussion

Le droit des femmes et leur égalité avec les hommes à travers les siècles

Démarrée par Pasqui Romild. Dernière réponse de Patrick VAN HECKE 12 févr. 2015. 7 Réponses

Ce sujet m'intéresse particulièrement parce que les femmes ont influencé et influencent la société (et les civilisations) que ce soit par leur différence, leur sensibilité, leur intelligence, leur…Continuer

Balises : âge, médiéval, moyen, universel, égalité

Mur de commentaires

Commenter

Vous devez être membre de Causes pour ajouter des commentaires !


Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 9 février 2015 à 21:40

Les philosophes français face à la guerre : politique, morale, philosophie

• Document Collège de France
• Durée d’écoute : 51 minutes

Par Claudine Tiercelin 
16 octobre 2014 17:15 18:00 Colloque Amphithéâtre Marguerite de Navarre - Marcelin Berthelot

Commentaire de Josette Gobert le 6 février 2015 à 10:47

La Paix. JGobert

De murmures en chuchotements, les voix s’élèvent pour se transformer en un cri, en une clameur. Le monde a besoin de Paix.  De pas en pas, ils marchent et se rassemblent pour ne plus former qu’un dans un élan solidaire. De larmes en sanglots, ils essuient la haine, la peur, la crainte.

Alors que de Paix, le monde se veut meilleur. Les hommes souffrent indéfiniment d’un mal obscure que rien à ce jour ne guérit. La Paix se sent seule devant tant d’épreuves, d’adversité, de calamités.

Le mal s’enrichit du malheur du monde. De griffures en déchirures, il meurtrit plus encore les cœurs couverts de plaies. De chagrin en drame, les âmes perdues deviennent offensives, combattantes et se répandent comme des torrents de misère sur le monde.

Alors que la Paix, dans son sein, n’est qu’amour. Le mal résiste et reste sourd devant l’appel de la foule de bonne volonté. La Paix seule ne peut rien pour eux si ce n’est tout absoudre afin que vive la liberté.

Commentaire de Alicia Mottur le 5 février 2015 à 15:26

La cause des animaux m'a toujours touché particulièrement, comme le sort de tous ceux qui sont plus faibles et qui sont maltraités par les "plus forts."


Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 3 février 2015 à 15:12

La cause de la Paix.

Ce genre d'images où la violence est triomphante, nous l'avons admis (par inconscience ou par laxisme) depuis trop longtemps.sur les écrans de télévision et même dans les jeux pour enfants.


Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 3 février 2015 à 15:05

J'ajoute la cause de la Paix dans ce groupe. En plus, j'y active la fonction qui autorise les membres du groupe à envoyer des messages à l'ensemble du groupe


Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 29 janvier 2015 à 13:29

Non à la torture de la flagellation religieuse

Flagellé en Arabie saoudite pour s’être exprimé : stop au châtiment de Raif Badawi

Signez la pétition d'Amnesty International 

Commentaire de Quivron Rolande le 27 décembre 2014 à 19:44

Nous pourrions y ajouter l'horrible sort des enfants soldats à qui l'on apprend à tuer, saccager, piller violer ... L'horreur la plus absolue.

Et les enfants livrés à la prostitution !!!

Le monde est un horrible lieu où règne la plus absolue noirceur.

Heureusement, il y aura toujours des êtres exceptionnels qui consacreront toute leur énergie à marcher à contre courant. Parfois au péril de leur vie même.

Des Saints ..... quoi.

 

Commentaire de Josette Gobert le 22 décembre 2014 à 8:07

Les enfants esclaves dans le monde est un vaste sujet. Les plus connus, à ma connaissance, sont ceux de Colombie qui travaillent comme mineurs de fond. D'autres en Tanzanie comme ouvriers agricoles, en Thaïlande où ils écaillent des crevettes, en Malaisie dans les exploitations de caoutchouc et en Inde dans les usines.

Et d’autres encore.  L'Europe n’est pas épargnée non plus avec des enfants sous payés pour des labels " cousu main"

Dénoncer, toujours dénoncer, arrêter d’acheter dire d’autres mais le réel fléau pour ces enfants est déjà économique. A nul âge, ils sont déjà le fruit de la dette qu’elle soit familiale, éducative, politique, sociale. Les petites victimes sont soumises à l’indifférence, au laxisme des gouvernements, à la crise économique. Ce sont les innocentes victimes de cette société immorale où la loi du plus fort règne en maître et où l’argent est roi.


Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 19 décembre 2014 à 17:49

La cause des travailleurs et des enfants esclaves

Document vidéo et texte de la BBC

"Apple est la marque la plus précieuse de la planète, la fabrication de produits que tout le monde veut - mais comment ses travailleurs sont traités quand le monde ne regarde pas? Panorama d'infiltration en Chine pour montrer ce qu'est la vie pour les travailleurs qui fabriquent l'iPhone 6. Et ce ne est pas seulement les usines.Le reporter Richard Bilton voyage en Indonésie pour trouver des enfants qui travaillent dans certaines des mines les plus dangereuses au monde."

Source

Commentaire de Quivron Rolande le 13 décembre 2014 à 13:47

Nous étions des enfants de guerre mais, personnellement, je me suis toujours sentie protégée. A commencer par les membres de ma famille en l'absence de mon Père Prisonnier de Guerre. La solidarité interfamiliale était très forte à cette époque.

Ensuite, par les adultes de la rue ou habitait ma grand-mère. La solidarité était aussi très grande, même en affichant quasi ouvertement notre résistance à l'ennemi commun. J'ai plein de photos de cette époque qui en témoignent et où nous affichions, en pleine guerre le V de la victoire. Avec humour !

Le père de mon amie de cœur de l'époque a été arrêté, faisant partie d'un réseau important de Résistants. Tous, nous l'ignorions. Il a été fusillé en compagnie d'un Prêtre de d'un autre Membre. Une histoire bien sombre et très triste. La maman ne s'étant pas du tout montrée à la hauteur des valeurs affichées par son mari. Pactisant même avec l'ennemi.

Les enfants en ont terriblement souffert. La rue actuelle porte le nom de son Père.

Pour la culture !!! Ce n'était pas la priorité. Tout a changé après la "Libération" ...

Fréquentation des "Cours de Musique" entre autres .... La première leçon de Solfège? Les notes de l'Hymne à la Joie de Beethoven !! Je les connais encore : si si do ré ré do si si la sol sol la la ........

Avant la guerre, j'avais été initiée par mon père, joueur de flûte traversière.

Il y a tant de causes à défendre que l'on en attrape le tournis. J'en propose une :

A côte de l'enfance, l'on pourrait ajouter la vieillesse. L'enfance et la vieillesse maltraitées ? Avant, nous faisions partie de la même partie de la population à respecter. Depuis .... le vent à tourné semble-t-il.

Bonne journée et réflexion à tous et toutes.

Amicalement; Rolande.

 
 
 

       CONSULTEZ LE           PREMIER VOLUME DE  LA COLLECTION D'ART       "ETATS D'AMES                   D'ARTISTES"

    http://bit.ly/22T5z0Q

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Le projet est lancé le 28 mars 2017. J'y ai affecté les heureux talents de Gérard Adam pour mener ce projet à bonne fin

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2017   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation