Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Chers amis, voici un dilemme qui devrait vous surprendre.

En conseil de classe, je m'amusai à réaliser des croquis rapides de mes collègues, certains très honorés d'ailleurs de la performance.

De 10 secondes à 1 minute par croquis, le tour fut joué.

Partagés sur le site et FB, le soir même, car j'étais assez fière du résultat.


Immédiatement, dees personnes mal intentionnées ont dénoncé à une personne croquée, mes croquis comme des moqueries, voire des insultes. J'ai été informée de cela ce matin. Il m'a été demandé par la personne intéressée de retirer son portrait d'internet.

Vous imaginez sans peine ma stupéfaction ! Un croquis rapide, une performance artistique, partagée sur le net, se retrouvant sanctionnée par un hypothétique "droit à l'image " !!!
En revanche, les centaines de photos prises lors du repas de fin d'année et diffusées sur Picasa, arborant des visages grimaçants car pris sur le vif, ne font pas, elles, l'ombre d'un commentaire réprobateur.


Que se passe-t-il ? Où allons-nous !


L'art devient censuré.
Une fois de plus, la médiocrité des uns et la bêtise, voir l'inculture des autres parle.
Au delà de cette misérable histoire, je me fais la réflexion:
Les esquisses, les croquis rapides sont-ils sous la coupe d'une droit à l'image ?
Ils sont anonymes, mais malheureusement, dans le cas d'un croquis réussi, peuvent-ils être retirés ? Juridiquement, cela est-il possible ?


Et en cas de caricature alors ?
La personne est grotesque, vilipendée, ou présentée d'une façon humoristique.
Qu'advient-il ?
Chaque caricaturiste doit-il faire l'objet d'un procès, vois encourir la mort comme certains faits tragiques de ce début d'année ?
Mais j'aurais peut-être dû alors faire des caricatures ? Railler la personne?
Un dessin artistique est-il condamnable ?

Je ne retirerai pas mes croquis.

Vues : 180

Y répondre

Réponses à cette discussion

Chère Liliane,

En principe, le droit à l'image n'est pas assujeti aux portraits artistiques, ni la caricature. C'est de l'art. Il suffit de n'y ajouter aucun commentaire accompagnant ses dessins.

Par contre le dessin et la caricature  vont plus loin, en signifiés, que la photo sans être pour autant condamnable.C'est de l'art .

Tu sais, c'est "un peu" comme lorsque j'écris un poème sur quelqu'un, je m'arrange pour que l'on devine qui c'est ( dans mon entourage ) sans dire qui c'est mais la personne se reconnaît ! J'ai donc , moi aussi eu à subir les représailles lourdes de conséquences par malveillances pour un poème , celui intitulé :  " désespérance ".  Le monde a toujours été de sales intentions et de gens sales dans leurs âmes bien que voulant faire croire à leur bonté - inexistante ! cela je le dis aussi souvent dans mes écrits.

Mais être artiste, c'est être libre de penser, d'exprimer ce que nos voyons. c'est un des buts de l'art depuis la nuit des temps, soit de l'émergence de l'art.Combien ont été exilés, emprisonnés, brûlés sur la place publique pour avoir écrit, surtout écrit ! Hugo, exilé  ! Giordano Bruno brûlé vif  ! Socrate condamné et empoisonné ! et bien d'autres !

Être artistes c'est avoir le courage de dire, de croquer, de s'exprimer, la liberté accroché au coeur, à l'âme et à l'esprit. C'est aussi beaucoup souffrir d'avoir eu l'audace du courage....

Bien à toi et de tout coeur avec ton art.

Je te remercie pour ces éclairages sur ce problème, Béatrice.

Je fais bien la différence entre caricature et croquis, et apparemment, le croquis si il n'est pas nominatif ne doit pas faire l'objet de censure.

Je retiens la leçon !



Béatrice Joly a dit :

Chère Liliane,

En principe, le droit à l'image n'est pas assujeti aux portraits artistiques, ni la caricature. C'est de l'art. Il suffit de n'y ajouter aucun commentaire accompagnant ses dessins.

Par contre le dessin et la caricature  vont plus loin, en signifiés, que la photo sans être pour autant condamnable.C'est de l'art .

Tu sais, c'est "un peu" comme lorsque j'écris un poème sur quelqu'un, je m'arrange pour que l'on devine qui c'est ( dans mon entourage ) sans dire qui c'est mais la personne se reconnaît ! J'ai donc , moi aussi eu à subir les représailles lourdes de conséquences par malveillances pour un poème , celui intitulé :  " désespérance ".  Le monde a toujours été de sales intentions et de gens sales dans leurs âmes bien que voulant faire croire à leur bonté - inexistante ! cela je le dis aussi souvent dans mes écrits.

Mais être artiste, c'est être libre de penser, d'exprimer ce que nos voyons. c'est un des buts de l'art depuis la nuit des temps, soit de l'émergence de l'art.Combien ont été exilés, emprisonnés, brûlés sur la place publique pour avoir écrit, surtout écrit ! Hugo, exilé  ! Giordano Bruno brûlé vif  ! Socrate condamné et empoisonné ! et bien d'autres !

Être artistes c'est avoir le courage de dire, de croquer, de s'exprimer, la liberté accroché au coeur, à l'âme et à l'esprit. C'est aussi beaucoup souffrir d'avoir eu l'audace du courage....

Bien à toi et de tout coeur avec ton art.


Ah te voilà !  J'ai cherché pour toi sur internet et demandé à un ami . Je me trompais ! Le droit à l'image concerne aussi les dessins et les croquis. L'art ne sert plus de licence artistique. Il faut l'autorisation de la personne ce que j'ignorais en matière d'art et  avoir son approbation écrite. Si j'avais été dessinateur, j'aurais surement fait ausi cette erreur par ignorance.

http://www.blogavocat.fr/space/sanjay.navy/content/le-droit-a-l-ima...


Liliane Magotte a dit :

Je te remercie pour ces éclairages sur ce problème, Béatrice.

Je fais bien la différence entre caricature et croquis, et apparemment, le croquis si il n'est pas nominatif ne doit pas faire l'objet de censure.

Je retiens la leçon !



Béatrice Joly a dit :

Chère Liliane,

En principe, le droit à l'image n'est pas assujeti aux portraits artistiques, ni la caricature. C'est de l'art. Il suffit de n'y ajouter aucun commentaire accompagnant ses dessins.

Par contre le dessin et la caricature  vont plus loin, en signifiés, que la photo sans être pour autant condamnable.C'est de l'art .

Tu sais, c'est "un peu" comme lorsque j'écris un poème sur quelqu'un, je m'arrange pour que l'on devine qui c'est ( dans mon entourage ) sans dire qui c'est mais la personne se reconnaît ! J'ai donc , moi aussi eu à subir les représailles lourdes de conséquences par malveillances pour un poème , celui intitulé :  " désespérance ".  Le monde a toujours été de sales intentions et de gens sales dans leurs âmes bien que voulant faire croire à leur bonté - inexistante ! cela je le dis aussi souvent dans mes écrits.

Mais être artiste, c'est être libre de penser, d'exprimer ce que nos voyons. c'est un des buts de l'art depuis la nuit des temps, soit de l'émergence de l'art.Combien ont été exilés, emprisonnés, brûlés sur la place publique pour avoir écrit, surtout écrit ! Hugo, exilé  ! Giordano Bruno brûlé vif  ! Socrate condamné et empoisonné ! et bien d'autres !

Être artistes c'est avoir le courage de dire, de croquer, de s'exprimer, la liberté accroché au coeur, à l'âme et à l'esprit. C'est aussi beaucoup souffrir d'avoir eu l'audace du courage....

Bien à toi et de tout coeur avec ton art.

Ouh ! Quel imbroglio !

Bref, je ne sais plus quoi penser.

Je maintiens tout de même après lecture de ce lien, que je ne risque pas grand-chose à publier d'innocents croquis.

Merci pour ton témoignage, Béatrice!

Béatrice Joly a dit :


Ah te voilà !  J'ai cherché pour toi sur internet et demandé à un ami . Je me trompais ! Le droit à l'image concerne aussi les dessins et les croquis. L'art ne sert plus de licence artistique. Il faut l'autorisation de la personne ce que j'ignorais en matière d'art et  avoir son approbation écrite. Si j'avais été dessinateur, j'aurais surement fait ausi cette erreur par ignorance.

http://www.blogavocat.fr/space/sanjay.navy/content/le-droit-a-l-ima...


Liliane Magotte a dit :

Je te remercie pour ces éclairages sur ce problème, Béatrice.

Je fais bien la différence entre caricature et croquis, et apparemment, le croquis si il n'est pas nominatif ne doit pas faire l'objet de censure.

Je retiens la leçon !



Béatrice Joly a dit :

Chère Liliane,

En principe, le droit à l'image n'est pas assujeti aux portraits artistiques, ni la caricature. C'est de l'art. Il suffit de n'y ajouter aucun commentaire accompagnant ses dessins.

Par contre le dessin et la caricature  vont plus loin, en signifiés, que la photo sans être pour autant condamnable.C'est de l'art .

Tu sais, c'est "un peu" comme lorsque j'écris un poème sur quelqu'un, je m'arrange pour que l'on devine qui c'est ( dans mon entourage ) sans dire qui c'est mais la personne se reconnaît ! J'ai donc , moi aussi eu à subir les représailles lourdes de conséquences par malveillances pour un poème , celui intitulé :  " désespérance ".  Le monde a toujours été de sales intentions et de gens sales dans leurs âmes bien que voulant faire croire à leur bonté - inexistante ! cela je le dis aussi souvent dans mes écrits.

Mais être artiste, c'est être libre de penser, d'exprimer ce que nos voyons. c'est un des buts de l'art depuis la nuit des temps, soit de l'émergence de l'art.Combien ont été exilés, emprisonnés, brûlés sur la place publique pour avoir écrit, surtout écrit ! Hugo, exilé  ! Giordano Bruno brûlé vif  ! Socrate condamné et empoisonné ! et bien d'autres !

Être artistes c'est avoir le courage de dire, de croquer, de s'exprimer, la liberté accroché au coeur, à l'âme et à l'esprit. C'est aussi beaucoup souffrir d'avoir eu l'audace du courage....

Bien à toi et de tout coeur avec ton art.

Je me pose cette question depuis fort longtemps , moi qui aime peindre ou croc'ouiller des portraits.

Je viens de découvrir un article très intéressant, cependant , on s'y perd un peu !

Depuis un certain temps, je me suis lancée sur des portraits imaginaires, et je me pose moins de questions, sauf que pour l'un d'entre eux "Inquiètude", j'ai eu une personne qui m'a contacté en me disant que ce portrait ressemblait étrangement à une de ses amis...que je ne connaissais pas bien sûr...

Etre artiste portraitiste ou caricaturiste me semble devenir un peu difficile, ce qui ne m'empêche pas de continuer à exercer ma passion.

Je réalise toujours des portraits mais uniquement si on me le demande ! et à chaque fois, je demande si je peux poster sur mon site et ma page FB ou autre ! en général on me répond toujours par l'affirmative

Il en va de même lors des stages que j'anime pour les photos faites tout au long de ce stage, je n'ai jamais eu de réponses négatives et je partage mes photos avec les stagiaires

Lors de mon dernier voyage, en République Tchèque, lors de ma présence à un salon international, pour m'exercer et me passer le temps , j'ai croqué quelques artistes qui se trouvaient dans mon périmètre d'observation, que j'ai montré à certains d'entre eux, on a bien ri, ce fut un très bon moment et rien que pour cela, je continuerai à croc'ouiller !

Dur la vie d'artiste !!!

A qui le dites-vous, Gisèle !

Dur, oui, difficile de s'y retrouver, et à force de demander l'autorisation, on se lasse, on perd le goût du "direct"!

Merci pour votre témoignage, il est très intéressant et donne une image positive à ce débat.

Bonne journée!

Gisèle Seyller a dit :

Je me pose cette question depuis fort longtemps , moi qui aime peindre ou croc'ouiller des portraits.

Je viens de découvrir un article très intéressant, cependant , on s'y perd un peu !

Depuis un certain temps, je me suis lancée sur des portraits imaginaires, et je me pose moins de questions, sauf que pour l'un d'entre eux "Inquiètude", j'ai eu une personne qui m'a contacté en me disant que ce portrait ressemblait étrangement à une de ses amis...que je ne connaissais pas bien sûr...

Etre artiste portraitiste ou caricaturiste me semble devenir un peu difficile, ce qui ne m'empêche pas de continuer à exercer ma passion.

Je réalise toujours des portraits mais uniquement si on me le demande ! et à chaque fois, je demande si je peux poster sur mon site et ma page FB ou autre ! en général on me répond toujours par l'affirmative

Il en va de même lors des stages que j'anime pour les photos faites tout au long de ce stage, je n'ai jamais eu de réponses négatives et je partage mes photos avec les stagiaires

Lors de mon dernier voyage, en République Tchèque, lors de ma présence à un salon international, pour m'exercer et me passer le temps , j'ai croqué quelques artistes qui se trouvaient dans mon périmètre d'observation, que j'ai montré à certains d'entre eux, on a bien ri, ce fut un très bon moment et rien que pour cela, je continuerai à croc'ouiller !

Dur la vie d'artiste !!!

C'est moi qui vous remercie Liliane, vous m'avez éclairé dans ce parcours du combattant...je vais tout de même retenir que pouvoir s'exprimer est une liberté qui se paye un peu chère mais elle vaut la peine ...on a rien sans rien !

Je reste persuadée que nous artistes poètes, écrivains, peintres, acteurs ou autres ... nous avons une mission merveilleuse...faire passer nos messages, nos émotions, nos ressentis  avec nos mots, nos couleurs et formes , nos attitudes...nous ne pouvons pas toujours être des moutons, j'aime aussi être le berger !

bonne journée à vous Liliane

Répondre à la discussion

RSS

       CONSULTEZ LE           PREMIER VOLUME DE  LA COLLECTION D'ART       "ETATS D'AMES                   D'ARTISTES"

    http://bit.ly/22T5z0Q

        Une des deux magnifiques vitrines de

     PEINTURE FRAICHE

La plus belle librairie d'art             de Bruxelles

  www.peinture-fraiche.be

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Le projet est lancé. La première rencontre aura lieu le mardi 30 mai à 19 heures à l'espace art gallery. Une annonce en bonne et due forme vous sera communiquée en temps voulu

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2017   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation