Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

 

Dame Sei Shōnagon (清少納言, (~965-10??) est une femme de lettres japonaise qui a écrit vers l'an 1000 ce qui est considéré comme une des œuvres majeures de la littérature japonaise et mondiale et parfois comme la première forme romancée.

  

Sei Shônagon - Notes de chevet
18. Choses qui font battre le coeur

Des moineaux qui nourissent leurs petits.
Se coucher seule dans une chambre délicieusement parfumée.
S'apercevoir que son miroir de Chine est un peu terni.
Une nuit où l'on attend quelqu'un. Tout à coup, on est surpris par le bruit de l'averse que le vent jette contre la maison.

19. Choses qui font naître un doux souvenir du passé

Les roses trémières désséchées.
Les objets qui servirent à la fête des poupées.
Un petit morceau d'étoffe violette ou couleur de vigne, qui vous rappelle la confection d'un costume, et que l'on découvre dans un livre où il est resté, pressé.
Un jour de pluie, où l'on s'ennuie, on retrouve les lettres d'un homme jadis aimé.
Un éventail chauve-souris de l'an passé.
Une nuit où la lune est claire.

26. Choses élégantes

Dans un bol de métal neuf, on a mis du sirop de liane avec de la glace pilée.
Un rosaire en cristal de roche.
De la neige tombée sur les fleurs des glycines et des pruniers.
...

 

Et si vous aussi.....?

 

quelques notes, prises au détour d'une salle de bains, d'une bouche de métro, d'une botte de foins...d'une bouture de géranium...

Tout cela m'inspire et me fait rêver. Il est vrai que devant tant de délicatesse, c'est le silence qui emplit l'âme...

 

Mais rien n'empêche d'essayer!

 

titres proposés:   2011. Choses qui apaisent, choses qui rient, choses qui sentent...choses qui chantent....

Vues : 1236

Y répondre

Réponses à cette discussion

Universel. Merci d'avoir tracé ce cercle.

Je voudrais que pendant des millénaires

Toutes les frontières soient pacifiées.
Les mûriers étaleraient partout leur ombre,

Les blés s'étendraient à l'infini

Et l'on aurait plus jamais besoin de murailles.

Jie Qisi (XIIIe siècle)

Tout ce que fait le Pouvoir de l'Univers se fait dans un cercle.

Le ciel est rond et j'ai entendu dire que la terre est ronde comme une balle et que les étoiles le sont aussi.

Le vent, dans sa plus grande puissance, tourbillonne.

Les oiseaux font leur nid en ron, car leur religion est la même que la notre.

Le soleil s'élève et redescend dans un cercle.

La lune fait de même, et ils sont ronds l'un et l'autre.

Même les saisons, dans leur changement, forment un grand cercle et reviennent toujours où elles étaient.

La vie d'un homme est un cercle d'enfance à enfance,

et ainsi en est-il de toute chose où le Pouvoir se meut.

Ainsi nos tentes étaient rondes comme les nids des oiseaux et toujours disposées en cercle,

et le cercle de la Nation, nid fait de nombreux nids où nous couvions nos enfants selon la volonté du Grand Esprit.


Black Elk, Sioux oglala

Mais que faisons-nous de la terre ?

Will the circle be unbroken.

Choses qui émeuvent profondément,

Gouttes vertes

Devenues pastilles d’or,

Le bouleau se dévêt

 Pour laisser passer le ciel,

La mare tremble d’effroi.

Chose qui fait rêver,

Un bateau ivre

De lumières dans la nuit profonde

Un filet d’étoiles à la traîne dans son sillage

 Et des  oiseaux qui se posent sur le pont,

Exténués, ravis de ce havre improvisé ?

Des murmures accrochés aux  voiles

 Et  l’air qui vibre d’espoir

 Comme un étendard

Salé.

Choses qui enchantent

Un champ de roses sur un arbre sur tige,

Des grenouillettes avides des pucerons

De ce rosier. Un sommeil de bébé, un gazon

Que le soleil dessèche à l’heure du thé,

Et partout volettent dans le ventelet d’été

Les graines voyageuses

Du bouleau argenté. 

Et quoi? Automne 2013? Déjà?

 

Choses qui ...

Une treille nordique qui n'arrive pas à prendre les bonnes couleurs

Des figues déjà transies par le froid,

Des tomates-cerises qui se réfugient dans la véranda...

Odeur de thym et de garrigue, 

C'est l'exode de l'été qui fuit!

 

Choses qui... GLACENT!

Deashelle a dit :

Et quoi? Automne 2013? Déjà?

 

Choses qui ...

Une treille nordique qui n'arrive pas à prendre les bonnes couleurs

Des figues déjà transies par le froid,

Des tomates-cerises qui se réfugient dans la véranda...

Odeur de thym et de garrigue, 

C'est l'exode de l'été qui fuit!

 



Deashelle a dit :

Choses qui... GLACENT!

Deashelle a dit :

Et quoi? Automne 2013? Déjà?

 

Choses qui ...

Une treille nordique qui n'arrive pas à prendre les bonnes couleurs

Des figues déjà transies par le froid,

Des tomates-cerises qui se réfugient dans la véranda...

Odeur de thym et de garrigue, 

C'est l'exode de l'été qui fuit!

 

Shozo Ozaki

Un arbre vert qui tombe lourdement dans la tempête,

Tordu par un vent imbécile. 

Il écrase un  antique massif de rhododendrons

Prêts à passer l'hiver. 

Un fleuve d'aiguilles vertes 

Embrasse le jardin d'automne

Pour la dernière fois

Et l'oiseau se retrouve sans abri.

Le voilà dans la main d'une fillette verte,

Le paradis? 

Choses qui font pleurer...



Deashelle a dit :

Shozo Ozaki

Un arbre vert qui tombe lourdement dans la tempête,

Tordu par un vent imbécile. 

Il écrase un  antique massif de rhododendrons

Prêts à passer l'hiver. 

Un fleuve d'aiguilles vertes 

Embrasse le jardin d'automne

Pour la dernière fois

Et l'oiseau se retrouve sans abri.

Le voilà dans la main d'une fillette verte,

Le paradis? 

Choses qui font pleurer...



Deashelle a dit :



Deashelle a dit :

Shozo Ozaki

Un arbre vert qui tombe lourdement dans la tempête,

Tordu par un vent imbécile. 

Il écrase un  antique massif de rhododendrons

Prêts à passer l'hiver. 

Un fleuve d'aiguilles vertes 

Embrasse le jardin d'automne

Pour la dernière fois

Et l'oiseau se retrouve sans abri.

Le voilà dans la main d'une fillette verte,

Le paradis? 

Choses qui font pleurer...

Répondre à la discussion

RSS

       CONSULTEZ LE           PREMIER VOLUME DE  LA COLLECTION D'ART       "ETATS D'AMES                   D'ARTISTES"

    http://bit.ly/22T5z0Q

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Le projet est lancé le 28 mars 2017. J'y ai affecté les heureux talents de Gérard Adam pour mener ce projet à bonne fin

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2017   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation